Authenticité, simplicité, charisme et culture du travail : voici comment Deila a redressé le Standard

Chant à sa gloire et calicot géant à son effigie, le Norvégien a conquis tout le monde. Immersion dans la méthodologie d’un T1 qui fait l’unanimité.

Kevin Sauvage
Standard's head coach Ronny Deila celebrates after winning a soccer match between Royale Union Saint-Gilloise RUSG and Royal Standard de Liege, Saturday 18 February 2023 in Brussels, on day 26 of the 2022-2023 'Jupiler Pro League' first division of the Belgian championship. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Ronny Deila est un coach expressif qui sait transmettre sa rage de vaincre à tous ses collaborateurs.

Cet été, les fans rouches ont vu débarquer un T1 nordique en provenance de New-York. Une simple recherche sur le net leur permettait de se faire une idée sur le personnage. Avant même d’avoir mis un pied en bord de Meuse, Ronny Deila s’était déjà attiré la sympathie des gens. Un constat renforcé, décuplé même à son arrivée. Aujourd’hui, le Standard tient enfin un coach qui colle parfaitement à son image : bouillant, mais toujours dans le respect des limites, passionné, entraînant et surtout inspirant. En un peu moins de 9 mois, la Deila mania s’est emparée de Sclessin à tel point que le coach a désormais sa propre chanson, du jamais vu avant lui. Coup d’œil, en six points, sur la méthodologie du T1 norvégien qui permet aux Rouches de croire au top 4 avant le choc de dimanche à Bruges.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Calendrier D1A

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...