Mbaye Leye furieux de l'intervention du VAR en Coupe de Belgique: "C'est un très gros scandale"

L'entraîneur de Zulte Waregem, Mbaye Leye, était furieux lors de la conférence de presse après le match de Coupe de Belgique perdu 1-0 contre le Malines, mardi.

referee Bram Van Driessche and Essevee's head coach Mbaye Leye pictured during a soccer game between KV Mechelen and SV Zulte Waregem, Tuesday 28 February 2023 in Mechelen, the return leg of the semi-finals of the Croky Cup Belgian cup competition. BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Le Sénégalais a dénoncé l'intervention du VAR qui est intervenu sur une faute d'Alessandro Ciranni juste après la demi-heure de jeu.

Le Sénégalais a dénoncé l'intervention du VAR qui est intervenu sur une faute d'Alessandro Ciranni juste après la demi-heure de jeu. Son carton jaune s'est donc transformé en rouge, et Zulte Waregem a dû continuer pendant une heure avec un homme en moins.

"C'est un très gros scandale", a déclaré Mbaye Leye. "Après le week-end dernier et le match du Club de Bruges contre Gand, Hein Vanhaezebrouck a tapé sur la table. Il a parlé de la faillite du VAR et je ne peux pas le dire autrement. Il y a des règles et elles doivent être suivies. C'est en tout cas ce que je pensais."

Mbaye Leye a également été interrogé sur la performance de ses joueurs. "Mais je ne peux pas dire grand-chose à ce sujet pour le moment", a-t-il indiqué. "Je suis fier de leur performance à dix. Mais je ne suis concerné que par la phase avec Ciranni pour le moment. C'est incompréhensible. Nous sommes volés. Nous ne méritons pas cela."

Première finale en tant que coach pour Steven Defour

Steven Defour a vécu un rêve mardi. Le natif de Malines s'est qualifié pour la finale de la Coupe de Belgique avec son club grâce à une victoire 1-0 contre Zulte Waregem lors du match retour. Steven Defour a évoqué un "moment fantastique".

L'entraîneur de Malines était très ému sur le terrain après le match. "Tout s'est un peu mis en place", a-t-il déclaré lors de la conférence de presse. "Je viens seulement d'être entraîneur principal (depuis le 17 octobre de l'année dernière, ndlr). Et déjà, je peux viser un trophée. Peu d'entraîneurs peuvent remporter une compétition dans leur carrière. C'est donc une étape fantastique. C'est génial de pouvoir vivre cette soirée dans un stade plein, dans notre propre stade. Je suis très fier de mes garçons. Ce genre de choses m'émeut. J'aurais quand même aimé qu'une personne soit là aujourd'hui (faisant référence à son défunt père, ndlr)."

Calendrier D1A

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...