Balikwisha explique la conversation avec Jonathan Lardot: “L'arbitre croyait qu'on avait provoqué le public”

Après le 0-1, les Liégeois ont été rappelés à l’ordre, Balikwisha en tête, par Monsieur Lardot.

ANDERLECHT, BELGIUM - FEBRUARY 26 :  Ohio Noah midfielder of Standard de Liege celebrates after scoring during the Jupiler Pro League match between RSC Anderlecht and Standard de Liege on February 26, 2023 in Anderlecht, Belgium, 26/02/2023 ( Photo by Jimmy Bolcina / Photonews
William Balikwisha et Noah Ohio célèbrent leur but comme ils en ont pris l'habitude. ©JIMMY BOLCINA

C’était une semaine qu’il avait cochée dans son calendrier il y a quelques mois déjà. William Balikwisha, le Bruxellois des Liégeois, avait à cœur de rayonner dans les deux déplacements à l’Union et à Anderlecht. C’est chose faite. “J’ai joué 10 ans à Anderlecht, je suis Bruxellois. Cela me tenait vraiment à cœur de faire les choses bien ici.” Après la déroute contre Courtrai, qui aurait cru que ce Standard allait prendre quatre points à l’Union et contre Anderlecht. “Pas beaucoup de monde”, lance Balikwisha. “Mais de notre côté, on a confiance en nous. On a respecté les demandes du coach, à haute intensité.”

Avec un superbe travail préparatoire de Balikwisha, Noah Ohio a ouvert la marque d’une superbe talonnade. Après ce but d’ouverture, les Rouches ont célébré comme ils en ont l’habitude mais Monsieur Lardot a rappelé Balikwisha à l’ordre. “Il m’a dit que je ne devais pas chauffer les supporters mauves”, précise-t-il. “Mais ce n’est pas ce que j’ai fait. Vous connaissez ma célébration (qui consiste à mettre les deux mains sur l’oreille). Il n’y a aucune intention de provoquer. Mais je comprends les arbitres qui préfèrent éviter des incidents.”

Calendrier D1A

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...