Avec Gholizadeh, Charleroi a un cas compliqué à gérer

La non-sélection de l’Iranien, dimanche, était un choix fort de Mazzù. Il ne faudrait pas que sa situation déteigne sur l’atmosphère du vestiaire.

Vincent Blouard
Charleroi's Ali Gholizadeh pictured during a Croky Cup 1/16 final game between RFC Seraing and Charleroi, in Seraing, Tuesday 08 November 2022. BELGA PHOTO BRUNO FAHY
Ali Gholizadeh lors du seizième de finale de la Coupe de Belgique, à Seraing , le 8 novembre.

Surprise, samedi, lorsque Charleroi a communiqué sa sélection pour le déplacement du lendemain au Club Bruges (2-2) : pas de Gholizadeh parmi les 20 noms repris. Un choix purement sportif, et non pas physique, qui conforte l’idée d’un cercle vicieux pour l’Iranien, obnubilé par la Coupe du monde depuis des mois. “J’y pense tous les jours, c’est un rêve”, nous disait-il en octobre.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Calendrier D1A

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...