Coucke doit investir en masse ou vendre

Le pas en arrière de Wouter Vandenhaute ne va pas tout résoudre à Anderlecht, loin de là.

fmel
Wouter Vandenhaute dimanche dans les tribunes de Bruges.
Wouter Vandenhaute dimanche dans les tribunes de Bruges. ©JC Guillaume

Entre 1951 et 2018, le RSCA a connu trois présidents (Roosens puis les Vanden Stock père et fils). Depuis 2018, il y a eu Coucke, Vandenhaute et maintenant… personne, de façon exécutive en tout cas. Enfin si, une sorte de direction bicéphale avec deux personnes (Bornauw et Fredberg) qui n’étaient pas encore au Sporting l’hiver dernier. Comme si le Lotto Park s’était déplacé sur une faille sismique avec de fréquents tremblements de terre qui secouent le club, devenu le plus instable du Royaume. Et de loin.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.

Calendrier D1A

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...