Anderlecht sanctionne certains de ses supporters suite aux incidents survenus face à Genk

Le RSC Anderlecht a décidé de prendre des mesures après que des feux d’artifice ont à nouveau été tirés depuis les tribunes lors du match de championnat du week-end dernier perdu à domicile contre Genk (0-2).

Des feux d’artifice avaient notamment été tirés au Lotto Parc.
Des feux d’artifice avaient notamment été tirés au Lotto Parc. ©Photo News

Dimanche dernier, l’un des groupes de supporters d’Anderlecht fêtait son dixième anniversaire. Le club a donc donné l’autorisation de dérouler un certain nombre de tifos dans la tribune 2 au début du match. "Des accords clairs ont cependant été rompus ensuite, quand des feux d’artifice ont été allumés en première mi-temps", peut-on lire dans un communiqué du RSCA de mercredi. "Le match a dû être interrompu et il a repris par la suite. Entre-temps, le club a entamé des discussions avec le groupe de supporters en question."

Anderlecht rapporte que trois sanctions vont suivre. Tout d’abord, le club engagera une action civile contre les personnes identifiées comme étant impliquées dans l’incident. En outre, les tifos, drapeaux et mégaphones ne seront plus autorisés dans les blocs S1-S2 pour le reste de la saison. Enfin, le club de supporters se verra refuser l’accès au stade pour le prochain match à domicile.

"Le RSC Anderlecht tient à rappeler que, conformément à la Loi Football, les feux d’artifice et autres matériels pyrotechniques sont interdits dans les stades belges. Les récents incidents ont entraîné des sanctions qui ont durement frappé le club sur les plans financier et opérationnel. De nouvelles mesures seraient prises par le club en cas de nouvelles infractions."

Calendrier D1A