Excuses et exclusion: les Ultras ont communiqué après les incidents à Charleroi-Malines

Le "Block 22" a annoncé l’exclusion du supporter coupable du lancer "de trop", samedi lors du match arrêté contre Malines. Les "Storm Ultras" ont quant à eux présenté leurs excuses pour cet acte "isolé".

Vincent Blouard
Jupiler Pro League - Une amende de 50.000 euros pour Charleroi après le match arrêté face à Malines
Le collectif "Block 22" a communiqué ce lundi. ©BELGA

Au lendemain d’un week-end particulièrement houleux au Mambourg, marqué par l’arrêt définitif du match contre Malines après des jets répétés de projectiles et de fumigènes sur le terrain, plusieurs groupes de supporters du Sporting de Charleroi ont communiqué ce lundi.

Tout d’abord le "Block 22", ce groupement nouvellement créé dans la tribune 4 et qui devait être officiellement reconnu ce week-end. Mais cela a tourné au fiasco puisqu’il s’avère que c’est l’un de ses membres qui a jeté le fumigène de trop sur la pelouse, aux alentours de la 70e minute de jeu, ce qui a contraint l’arbitre à stopper le match pour de bon alors que Charleroi menait au score (1-0). Pour rappel, il y avait déjà eu deux interruptions dans le premier quart d’heure suite aux jets de balles de tennis et divers engins pyrotechniques.

"Nous assumons la pyrotechnie à l’entrée des joueurs mais également celle tout au long de la rencontre de notre côté. Nos consignes envers nos membres étaient de garder, et ce peu importe le résultat, tous les engins pyrotechniques au sein de la tribune. Malheureusement, suite à l’euphorie de cette journée spéciale pour nous, un de nos membres n’a pas respecté nos règles […]", peut-on lire dans le communiqué du collectif "Block 22".

Il poursuit : "Nous ne cautionnons évidemment pas cet acte isolé. C’est pourquoi nous avons pris la décision de l’exclure définitivement de notre groupe. De par ces agissements, nous avons bien conscience qu’il noircit notre image et celle du club […]. Par ce communiqué, nous voulons aussi faire acte de transparence vis-à-vis des autres groupes de supporters incriminés à tort. Nous espérons apaiser les tensions présentes entre les supporters et le club."

EdA
EdA ©EdA

"Excuses et regrets"

Ce n’est pas tout. Les "Storm Ultras", le groupe le plus influent en T4, qui avait allumé la mèche ces derniers jours et qui a visiblement été dépassé par le chaos (dés)organisé qu’il a semé, s’est également fendu de plusieurs messages ces dernières heures.

Dont ces lignes : "Aux supporters qui nous faisaient confiance et qui ont été déçus par les derniers événements contre Malines – même si cela n’enlève rien au passé, ni aux actions que nous assumons totalement, ni à la vision future de nos revendications –, nous vous présentons nos excuses et nos regrets."

Après ce week-end, ce n’est plus seulement la relation entre les Ultras et le club qui semble déchirée mais également celle entre les supporters carolos eux-mêmes. La fracture mettra du temps à se résorber.

Pour rappel, Charleroi devrait écoper d’une amende de 50 000 euros de la Pro League, de la perte des trois points sur tapis vert (forfait 5-0) et peut-être d’un match à huis clos.

Calendrier D1A