Karel Geraerts ravi de revenir au Standard : "Sclessin, c’est une ambiance de rêve pour un joueur et pour un coach"

L’entraîneur de l’Union Saint-Gilloise se réjouit de son retour à Liège dimanche. Et met en garde ses joueurs sur le début de match des Rouches.

Stéphane Lecaillon
LEUVEN, BELGIUM - NOVEMBER 03 : Geraerts Karel head coach of Union St-Gilloise pictured after the UEFA Europa league match between Union St-Gilloise and Union Berlin at the King Power Stadium at den Dreef  November 3, 2022 in Leuven, Belgium, 3/11/2022 ( Photo by Tom Goyvaerts / Photo News
L'entraîneur de l'Union va retrouver le Standard, où il a brillé de 2004 à 2007, pour la première fois de sa jeune carrière de T1. ©TGO

Quinze ans après l’avoir quitté comme joueur, Karel Geraerts va faire son retour à Sclessin en tant que T1, ce dimanche (16h). À la tête d’une équipe qui tourne toujours aussi bien, mais qu’il compte mettre en garde face à la furia qui peut rugir dans ce stade et couler des tribunes sur la pelouse. "J’ai une approche différente pour chaque match en fonction des circonstances de l’endroit où l’on se rend", explique-t-il. "Ici, par exemple, il faut bien que tout le monde soit au courant de l’importance du début de match. Le Standard a déjà prouvé qu’il peut commencer très fort et il faudra être prêt tout de suite. On sait combien l’ambiance peut y être chaude et que si cette connexion entre le public et l’équipe s’opère, cela peut représenter un grand danger pour nous. Ceci dit, on ne doit pas nourrir de crainte non plus. On doit se donner à fond et savoir qu’on jouera contre une très bonne équipe. On a du respect pour le Standard, mais quand l’arbitre siffle le coup d’envoi, l’objectif sera bien de gagner, comme toujours."

C'est au Standard que j'ai vécu mes trois plus belles années de joueur

- Karel Geraerts

Pour l’ancien médian, qui a explosé à Sclessin, ce retour a un goût de plaisir avant tout. "Cela reste un club particulier pour moi, où j’ai vécu mes trois plus belles saisons", répond-il à propos de la centaine de rencontres jouées entre 2004 et 2007. "Je reviens toujours là avec beaucoup de plaisir. Il y aura la tension du match, évidemment, mais je compte bien en profiter. C’est un rêve de jouer dans une telle atmosphère en tant que joueur, mais en tant que coach également."

20070329 - LIEGE, BELGIUM : Standard's  Karel Geraerts (L) and Steven Defour pictured during the training, Thursday 29 March 2007 in Liege.
Karel Geraerts en mars 2007, aux côtés du jeune Steven Defour, lorsqu'il portait les couleurs du Standard. ©BELGA/LALMAND

Le jeune entraîneur salue au passage le travail de son homologue, Ronny Deila. "Ce coach a réussi à remettre l’équipe sur les rails. Il a vraiment l’âme Standard. On retrouve beaucoup de grinta, d’enthousiasme, mais aussi de qualité dans une équipe qui veut jouer vers l’avant et à qui le public peut s’identifier. Il a fait du très bon travail sur quelques mois."

Calendrier D1A