Un Seraing satisfaisant pour une reprise face à Verlaine

Pas de blessure, une victoire et quelques enseignements : Seraing n’a pas manqué ses débuts.

Michaël Franken
Un Seraing satisfaisant pour une reprise face à Verlaine

Les conclusions d’une première rencontre de préparation sont toujours éphémères, et celles tirées après le succès de Seraing sur la pelouse de Verlaine (1-2) le seront certainement. Les Sérésiens n’avaient pas encore leurs meilleures jambes, fatiguées par une semaine d’entraînement dont les deux séances de vendredi données sous une chaleur accablante, et ils devaient, en même temps, assimiler les nouveaux préceptes de leur entraîneur.

José Jeunechamps a débuté sa nouvelle aventure avec un système qu’il affectionne tout particulièrement (3-5-2) et une construction claire: trouver le décalage parmi les trois défenseurs et lancer rapidement le jeu vers l’avant grâce à une circulation verticale. Cette recette a permis d’amener du danger devant le but adverse, malgré une dernière passe qui a parfois laissé à désirer.

"Dans les 60 premiers mètres, on a déjà pu voir des mouvements travaillés à l’entraînement. Ce ne sont que des amorces mais j’ai apprécié la façon dont nous avons abordé cette rencontre", disait le coach.

Ce bon état d’esprit a permis à Seraing de rapidement prendre les devants, d’abord via un penalty de Marius provoqué par un centre de Kilota dévié par la main d’un défenseur adverse. La deuxième réalisation était plus esthétique avec un une-deux dans le grand rectangle qui permettait à Antoine Bernier d’expédier une frappe puissante dans la lucarne. Pour le reste, les Sérésiens n’ont pas créé énormément de danger, si ce n’est via l’une ou l’autre frappe à distance qui inquiétait à peine le gardien de Verlaine.

"Ce ne sont que des premiers pas, il ne faut donc pas s’emballer. Ce match faisait simplement partie de notre première semaine de préparation."

Cette rencontre revêtait une plus grande importance pour certains joueurs.

Actuellement en test, Merveille Goblet a disputé la seconde période… sans avoir vraiment l’occasion de se montrer. Il a donné de la voix pour diriger sa jeune défense, capté quelques ballons sans danger et n’a rien pu faire sur un magnifique lob des trente mètres de Noah Mievis, qui a assurément inscrit l’un des plus beaux buts de sa carrière. Aucune décision n’a encore été prise pour le gardien, qui accompagnera le groupe en stage à Metz dès ce lundi.

Les nombreux jeunes alignés – le onze de la seconde période était essentiellement composé de U21 – ont également essayé de taper dans l’œil de leur coach. La plupart a compris que le niveau requis pour évoluer avec les professionnels était bien plus important mais les prestations d’Elias Spago (20 ans), qui a déjà eu l’occasion de se montrer à quelques reprises la saison dernière, et Matteo Renzulli (19 ans), qui était monté au jeu lors du dernier match de la phase classique, ont été très intéressantes.

Le premier s’est montré solide sur le côté gauche de la défense centrale tout en soignant ses relances, tandis que le second, titularisé juste devant la défense, a énormément couru tout en étant le premier relanceur de son équipe. Ils méritent d’être revus face à une opposition plus relevée. Dès samedi, à Wiltz?

Seraing (1re mi-temps): Galje, Opare, Solheid, Spago, Marsoni, Lepoint, Renzulli, Kilota, Poaty, Marius, Bernier. (2e mi-temps): Goblet, Lukebadio, Solheid, Spago (67e Detienne), Serwy, Ista, Renzulli, Bunchulcov, Katavic, Nadrani.

Avertissement: Katavic.

Arbitre: M. Addai.

Les buts: 11e Marius sur pen. (0-1), 21e Bernier (0-2), 84e Mievis (1-2).