Championnat de foot belge:le changement permanent

Un jour, peut-être, le format du championnat en Belgique ne changera plus. Tous les trois ans en moyenne, en caricaturant à peine, le supporter doit faire une mise à jour pour comprendre la formule.

Frédéric Bleus
Championnat de foot belge:le changement permanent

Depuis l’instauration des playoffs, en 2009, le changement est permanent: playoffs 3 au meilleur des cinq matchs; playoffs 1 à 6 puis à 4; playoffs 2 avec division des points ou remise à zéro; playoffs 2, toujours les mêmes, les plus encombrants, avec ou sans clubs de D1B.

À un mois de la reprise, les détails du prochain championnat de D1A et D1B ne sont pas encore validés. Ce sera le cas lors de l’Assemblée générale de ce vendredi , qui se penchera aussi sur le futur de la Pro League. Car, évidemment, le format va encore changer.

Ces changements incessants sont la démonstration de deux choses.

1. Les dirigeants du football belge, c’est-à-dire les dirigeants de clubs pour la Pro League, n’ont aucun cap sportif commun, seulement leurs intérêts personnels.

2. En instaurant le système des playoffs, aussi séduisant soit-il (ou pas), la Pro League (donc les dirigeants de clubs prompts à critiquer leur propre décision prise deux ans auparavant…) s’est rendue otage d’un format qui dépend des télévisions, et alourdit le calendrier. Plus d’argent, plus de matchs. On dirait l’UEFA...

+ MISE À JOUR | Réforme du football belge: fumée blanche pour un retour à 16 en D1A