Genk renverse la tendance contre Charleroi et conserve l’espoir de jouer l’Europe

Mardi soir, Genk s’est imposé, 3-2, contre le Sporting de Charleroi lors de la 4e journée des Europe playoffs.

Belga
Grâce à cette victoire, Genk est encore en position d’aller défier le 4e des Champions’ playoffs pour une place en Conference League.
Grâce à cette victoire, Genk est encore en position d’aller défier le 4e des Champions’ playoffs pour une place en Conference League. ©Orange Pictures

Dans une partie animée, les Limbourgeois ont pu compter sur des buts en seconde période de Onuachu (55e), Nkuba contre son camp (59e) et Cuesta (65e) pour neutraliser la réalisation exceptionnelle de Ilaimaharitra (34e) et celle de Heymans (73e). Grâce à cette victoire, Genk peut toujours espérer accrocher la première place des «playoffs 2» nécessaire pour espérer jouer sur la scène européenne la saison prochaine.

Grâce à cette victoire, Genk (36 points) est encore en position d’aller défier le 4e des Champions’ playoffs pour une place en Conference League. Si les Limbourgeois ne rattrapent pas leurs 4 points de retard sur La Gantoise, le 4e des playoffs 1 aura directement son ticket pour le 2e tour qualificatif de la Conference League, puisque La Gantoise est d’ores et déjà qualifiée pour l’Europa League grâce à sa victoire en Coupe de Belgique. De son côté Charleroi (28 points) ne peut plus espérer faire mieux qu’une 3e place, en dépassant Malines (29 points).

Le début de rencontre fut relativement brouillon, traversé par quelques tentatives pas réellement inquiétantes pour les gardiens des deux équipes. Charleroi a allumé la mèche peu après la demi-heure, lorsque le capitaine Marco Ilaimaharitra a profité d’un ballon repoussé par la défense limbourgeoise pour envoyer une frappe du plat du pied droit en première intention, qui est allée se loger des 25 mètres dans la lucarne de Leysen, le suppléant de Vandevoordt, cloué sur place (0-1, 34e).

Genk a réagi assez rapidement avec une incursion de Paintsil sur le flanc gauche et un centre au deuxième poteau, mais Koffi est bien intervenu devant les attaquants limbourgeois (36e), puis une tentative lointaine de Hrosovsky (42e), elle aussi stoppée par le portier burkinabé.

Les Limbourgeois avaient besoin de renverser la situation pour entretenir l’espoir d’une qualification européenne, et Onuachu a sonné la charge en deuxième période, d’une tête décroisée conquérante d’abord (51e), puis en plongeant pour reprendre de la tête également un centre flottant d’Ito à l’entrée des six mètres carolos, ne laissant aucune chanceà Koffi (1-1, 55e). Les assauts se sont poursuivis et la pression de Genk a forcé l’erreur de Nkuba qui a marqué contre son camp en essayant de repousser un nouveau centre d’Ito (2-1, 59e). Le temps fort des hôtes s’est poursuivi avec une double occasion pour Heynen et Muñoz (62e) avant que l’écart ne soit creusé par Cuesta, qui a devancé Ilaimaharitra à la réception d’un corner d’Ito dévié par Thorstvedt aux abords du but (3-1, 65e).

Alors qu’Onuachu avait manqué l’occasion de tuer le match que Ito avait isolé devant le but vide (66e), de même que Paintsil au bout d’un festival individuel (72e), Charleroi est parvenu à réduire le score après une approximation défensive, en récupérant heureusement un ballon offert dans la surface et transmis par Bayo (3-2, 73e). Les Limbourgeois et les Zèbres ont encore tenté leur chance, avec une percée d’Oyen pour les uns (83e) et un tir légèrement trop croisé de Kayembe pour les autres (90e), mais le score n’a plus évolué jusqu’au coup de sifflet final.