Seraing bat le Standard pour la première fois de son histoire, les Rouches n’ont rien proposé de la rencontre (0-1)

Le Standard a délivré une nouvelle prestation décevante et s’est incliné face son voisin à Seraing, qui remporte le derby liégeois pour la première fois de son histoire.

Seraing bat le Standard pour la première fois de son histoire, les Rouches n’ont rien proposé de la rencontre (0-1)
Seraing était sur une série de 5 matchs sans victoire. ©BELGA

C’est un derby liégeois de bas de tableau qui avait lieu ce dimanche soir à Sclessin. Le Standard, 13e, accueillait son voisin Seraing, 17e et actuellement barragiste pour le maintien. Au terme d’une rencontre peu riche en occasions, c’est des Métallos courageux qui l’ont emporté sur le plus petit écart grâce à un but d’Antoine Bernier.

Seraing tente des choses, l’attaque du Standard fantomatique

Les visiteurs affichent un jeu décomplexé dès le début de rencontre. Dès la 4e minute, le Standard se fait une première frayeur: Bokadi réalise deux mauvais contrôles d’affilée dans sa partie de terrain et laisse Maziz partir face au but. Henkinet sort bien et remporte son duel face à l’attaquant. À la 17e minute, Seraing réalise une belle reconversion et Haziz, trouvé à gauche dans le rectangle, tente une frappe enroulée qui passe à côté du but.

Seraing délivre une première période entreprenante et propose des choses, mais les Métallos manquent de précision dans les derniers mètres. Mikautadze est par exemple très remuant sur son côté droit, mais l’international géorgien manque systématiquement son dernier geste. De son côté, le Standard est totalement inoffensif et peine à récupérer des ballons. Raskin est placé extrêmement haut sur le terrain et ne parvient pas à être trouvé quand le Standard a le ballon.

À la pause, le score est nul et vierge. Peu d’occasions franches ont été à signaler. Le Standard s’est montré particulièrement passif et rentre au vestiaire sous les sifflets de ses propres supporters.

Fin de la panne offensive pour Seraing, rien à sauver pour le Standard

Le Standard se montre un peu moins passif dans le jeu en début de seconde période, mais le rythme reste peu élevé. Les Métallos vont tout de même profiter d'un manque de zèle des Rouches pour ouvrir le score. Maziz, non-pressé au niveau de la ligne médiane, a tout le temps d'ajuster un long ballon en profondeur pour Bernier. La défense rouche étant mal alignée, Henkinet est le dernier rempart restant pour les Rouches. Mais le portier hésite une seconde de trop et loupe complètement sa sortie, Bernier n'ayant alors aucune difficulté à le dribbler et à pousser le ballon au fond des filets (0-1, 55e). Le joueur originaire de Dinant met fin à une série de 6 matchs sans but pour les Métallos.

 Premier but de  la carrière de Bernier en D1A.
Premier but de la carrière de Bernier en D1A. ©BELGA

Luka Elsner modifie son schéma de jeu en faisant monter Carcela et en passant à 4 défenseurs. Mais le Standard peine toujours à proposer quoi que soit malgré l’ouverture du score. Raskin était un peu mieux en jambes durant ce second acte, mais une blessure l’a contraint à laisser sa place. Le front offensif du Standard est à l’abandon avec un Renaud Emond qui ne touche pratiquement aucun ballon. Seraing n’est pas inquiété ou mis sous pression en possession de balle. Les supporters de Sclessin sifflent et tournent le dos à leurs joueur.

Au coup de sifflet final, c’est un moment historique pour les Métallos: c’est la toute première fois de leur histoire que Seraing l’emporte face à son voisin rouche. Le Standard est passé complètement à côté de sa rencontre et n’a rien montré du match. Au classement, les deux équipes conservent leur place respective au classement.

LES COMPOS:

Standard: Henkinet, Sissako, Bokadi, Noubi, Dewaele Raskin, Pavlovic, Nkounkou, Cafaro, Dragus, Emond

Seraing : Dietsch, Kilota, Dyrestam, Nadrani, Opare, Dabila, Lahssaini, Cissé, Maziz, Bernier, Mikautadze

LE DIRECT :

Calendrier D1A