Eupen pourrait acter 20 départs (!) cet été: le point avant la révolution de l'AS

Le maintien (presque) acquis après le succès 3-1 contre OH Louvain, il devient urgent de préparer la saison prochaine à Eupen, où 20 joueurs arrivent en fin de contrat. C’est énorme.

D.L.
Eupen pourrait acter 20 départs (!) cet été: le point avant la révolution de l'AS
Julien Ngoy arrive en fin de contrat à Eupen. ©EDA LPR

Ça ne fait plus aucun doute: l’AS Eupen 2022-2023 n’aura plus grand-chose à voir avec celui de l’actuelle saison. C’est bien simple: ils sont 20 (!) de l’actuel noyau A à voir leur contrat au Kehrweg se terminer en juin prochain. On y sera vite mais l’Alliance ne semble guère pressée… Probablement parce qu’il faut de toute façon faire de la place aux futurs arrivants, soit ceux que recruteront Aspire et son directeur sportif Tim Cahill pour une cuvée 2022 particulière à deux niveaux. D’abord, parce que la Coupe du monde au Qatar risque de mettre un coup de projecteur sur les clubs satellites de l’Émirat. Ensuite, parce que l’AS en sera à sa 10e saison sous pavillon qatari.

En attendant que les décideurs sortent du silence, voici ce que l’on sait:

Le staff

Le Greco-Australien Michael Valkanis est arrivé en janvier dernier comme T2, avant de succéder à Stefan Krämer comme entraîneur principal. Son premier contrat, d'adjoint, courait jusqu'en juin 2022. "Je ne pense pas au futur" esquive le T1 quand on évoque la saison prochaine. Ce proche de Tim Cahill restera-t-il à Eupen? C'est possible... Mais pourquoi un tel mystère sur ses intentions?

En fin de prêt

Teddy Alloh (PSG), Giannis Konstantelias (PAOK Salonique), Torben Müsel (Mönchengladbach) mais aussi Mohamed Essahel et Anas Nanah (Académie Mohammed VI) sont prêtés à Eupen jusqu'en juin 2022. La priorité sera de prolonger la location du gaucher parisien Teddy Alloh, qui a rapidement fait sa place dans le onze.

Fin de contrat et départ

Que ce soit par manque de temps de jeu (et/ou de perspectives) ou pour se libérer de certains gros salaires, plusieurs Pandas dont le contrat expire en juin 2022 ne seront pas conservés.

Citons Jens Cools, qui nous a d'ailleurs confirmé son prochain départ, mais aussi Benoît Poulain, Carlos Embalo, Léonardo Miramar Rocha, Emmanuel Sowah, Robin Himmelmann, Andreas Beck et Mamadou Koné.

En fin de contrat mais…

Eux aussi, leur bail se termine en juin prochain. Mais concernant ces joueurs-là, Eupen tentera peut-être quelque chose pour les conserver. On parle ici de Jordi Amat (qui a obtenu son passeport indonésien et qui pourrait se laisser séduire par une destination exotique), Silas Gnaka, Jonathan Heris (pisté par le RWDM) ainsi que les jeunes Tom Roufosse, Simon Libert et Amadou Keita, peu utilisés cette saison. Reste le cas Julien Ngoy, qui a des envies d'ailleurs et qui n'est plus vraiment la priorité de Valkanis. "Il a travaillé face à Anderlecht, mais offensivement, ce n'était pas suffisant (sic)" nous a confié le T1 d'Eupen ce dimanche au sujet de Ngoy. "Le duo avec Prevljak ne fonctionnait plus très bien. On a eu envie de tester autre chose." L'offensif de 24 ans, écarté des 18 dimanche contre OHL, intéressait notamment l'Antwerp et le Standard.

Toujours sous contrat

Il reste malgré tout de quoi composer un onze la saison prochaine. Mais les éléments dont l'accord dépasse 2022 ne sont pas (assez) nombreux à Eupen. Et certains risquent d'être sollicités. On pense par exemple à Emmanuel Agbadou, dont les obligations (jusqu'en juin 2025) ne visent qu'à faire monter les enchères. L'Ivoirien ne s'en cache pas: comme Tina Arena en 1997 (son année de naissance), il est pressé d'"aller plus haut". L'Australien James Jeggo (juin 2023) est la seule recrue de janvier à disposer d'un contrat en vue de la saison prochaine. Il est, lui aussi, proche de Tim Cahill... Des joueurs comme Abdulmanaf Nurudeen (2023), Stef Peeters (2023) et Smail Prevljak (2023) seront dans leur dernière année de contrat. Soit l'ultime opportunité pour Eupen d'en tirer un bénéfice sur le marché des transferts.

Isaac Nuhu (2025), Ignace N'Dri (2024), Sibiry Keita (2024), Jérôme Déom (2024) et Boris Lambert (2024) ont quant à eux de quoi voir venir. À noter que des joueurs de second plan comme Pierre Ramses Akono et Tyreek Magee restent liés au Kehrweg jusqu'en 2023. Surprenant.

Enfin, il nous revient que le club a discrètement prolongé Gary Magnée (22 ans) il y a peu, jusqu'en 2024. Une bonne nouvelle maintenue secrète pour d'étranges motifs, mais qui fera plaisir aux supporters. Revenu de blessure, le citoyen de Soumagne poursuit sa belle progression, en témoigne(nt) sa prestation (et son 1er but en D1A) face à OHL dimanche.

Urgence

Pour le reste et en marge des intentions d’Aspire, on le répète: le temps presse à Eupen, où les départs s’annoncent particulièrement nombreux.

Eupen a trop souvent joué avec le feu et pourrait, à terme, se brûler les doigts… avant de se les mordre, en cas de relégation, par exemple.

Calendrier D1A