Après le chaos, le rebond?

L’après-défaite à Gand a été chahutée, avec des supporters sérésiens qui s’en sont pris à des joueurs.

Romain Izzard
Après le chaos, le rebond?
Youssef Maziz a vécu un retour chahuté après la défaite à Gand, mercredi, avec des menaces et des coups sur sa voiture. ©belga

C’est la consternation au RFC Seraing après les incidents survenus mercredi soir, au retour de la lourde défaite face à La Gantoise (4-0). Alors que le car ramenait joueurs et staff au Pairay, une poignée d’individus ont dépassé les limites.

Un accueil très chahuté, notamment à l’intention de Youssef Maziz. "C’est regrettable, parce que c’est un joueur tellement important pour nous et qui ne demande pas plus que de tout donner pour le club", lançait Peter Kerremans, qui s’adressait exceptionnellement à la presse ce vendredi.

Le Messin – 11 buts et 8 assists cette saison – a été pris à partie au moment de sortir du parking du stade. Certains coups ont été portés sur sa voiture et des menaces verbales ont été proférées. Il a fallu l’intervention de la police locale et des stewards pour permettre une sortie en toute sécurité. Des événements regrettables alors que le club joue un match important à Zulte Waregem. Car même s’il y a de la frustration et de la déception face aux mauvais résultats, les Métallos restent bien dans la course au maintien.

Le club a condamné ces agissements et a annoncé des poursuites judiciaires envers les responsables de ces actes. "Plus que jamais, au moment d’entamer la dernière ligne droite, c’est tous ensemble que nous y arriverons!"

Un message partagé par Peter Kerremans, au nom des joueurs. "On a vraiment besoin des supporters pour s’en sortir", lançait l’ancien portier du club. Mais encore faut-il que ce soutien soit constructif. "Les messages sur les réseaux sociaux pour faire part de son mécontentement, on peut comprendre. Mais quand on profère des menaces, on dépasse les bornes. N’oublions pas que nous étions en N1 il y a deux saisons, que l’on manque d’expérience et que nous avons le plus petit budget de D1A. On aurait signé en début de saison pour être à notre place actuelle ."

S’il est vrai que Seraing n’avance plus beaucoup au classement, cela ne justifie évidemment pas la réaction disproportionnée de certains individus. Et Peter Kerremans d’assurer que les joueurs ont parfaitement conscience de l’enjeu de cette fin de saison. "Je peux vous affirmer qu’il n’y a aucun tricheur chez nous. S’il y en avait un, croyez-moi que je l’aurais signalé à l’entraîneur et à la direction. Tout le monde est fort conscient que sauver ce club sera une aussi grosse satisfaction que la montée de l’année dernière."

Calendrier D1A