Standard: les chiffres d’une saison ratée

Le Standard dispute son pire exercice sous la présidence de Bruno Venanzi.

Kevin Sauvage
Standard: les chiffres d’une saison ratée
©BELGA

La saison 2021-2022 restera assurément dans les annales du club liégeois, mais certainement pas d’un point de vue positif. Les Standardmen figurent parmi les derniers dans différents classements.

29Le plus faible total de points après 26 matchs

Depuis que Bruno Venanzi est président du Standard, ce dernier n’a jamais présenté un bilan chiffré aussi faible après 26 journées (on a disputé la 27e le week-end dernier mais le Standard compte un match de moins qu’il rejouera, peut-être, contre le Beerschot). Avec 29 unités, les Liégeois actuels sont loin derrière les 46 points glanés en 2018-2019 contre 45 lors de la saison 2019-2020 (les plus hauts totaux). Même lorsqu’il était en crise, le Standard prenait plus de points comme la saison dernière (37 points), 36 points sous Sa Pinto, 39 en 2016-2017 ou encore 34 en 2015-2016.

42Parmi les pires attaques… et les pires défenses

Avec seulement 7 victoires au compteur, le Standard est la troisième pire formation de notre première division dans ce classement derrière le Beerschot (4) et Zulte Waregem (6). Après ce constat, rien d’étonnant de retrouver les Liégeois parmi les pires attaques mais aussi les pires défenses de notre championnat. Avec 42 buts concédés (juste derrière Zulte Waregem, 56 buts, le Beerschot, 55 buts, Seraing, 53 buts et Eupen, 46 buts), le Standard présente la 5e pire défense de Pro League pour la 4e pire attaque (29 buts marqués). Seuls Ostende (27), le Beerschot (27) et Seraing (26) font pire.

16Le plus grand nombre de buteurs différents

Contre le Cercle Bruges, en égalisant, Nicolas Raskin est devenu le 16e buteur du club, en championnat, cette saison. Un chiffre qui prouve encore que le Standard ne compte pas, en ses rangs, un buteur attitré, ce dont chaque équipe, ou presque, dispose. Au classement des buteurs de la Pro League, il faut descendre à la 33e ligne pour trouver trace d’un Standardman. Et encore, il s’agit d’un remplaçant puisqu’on parle de Denis Dragus et ses 5 buts!

34Personne n’a utilisé autant de joueurs

Un autre signe que le Standard se cherche, que ce soit sous Leye ou Elsner, énormément de changements ont été apportés aux différents 11 de base cette saison. On remarque ainsi que le Standard est la formation qui a utilisé le plus grand nombre de joueurs (34) tout comme Eupen. Preuve supplémentaire qu’au Standard, personne n’est réellement indiscutable.

11Le pire bilan à domicile depuis 1995

11/39, pire bilan depuis 1995. Le Standard a donc pris plus de points en dehors de ses bases (18). Cela fait du Matricule 16 le pire élève de la Pro League dans ce classement. Dernier, le Beerschot a pris plus de points à domicile (13) que le Standard.

1S’imposer par deux buts d’écart

Avec la 4e pire attaque de l'élite, le Standard peine évidemment à se mettre à l'abri. "On n'est pas parvenu à tuer le match." Un constat souvent entendu cette saison en bord de Meuse. Et pour cause, quand on regarde les chiffres, on se rend compte que les Rouches n'ont réussi qu'une seule fois à gagner avec deux buts d'écart. C'était à Eupen (0-2).

1Enchaîner deux succès consécutifs

C’était encore sous Mbaye Leye entre le 15 et le 20 août avec une victoire 1-2 à Zulte Waregem précédant un succès 1-0 à domicile contre Ostende. La dernière fois que les Liégeois ont réalisé une série de victoires, c’était lors des quatre premiers matchs de l’ère Mbaye Leye en janvier avec un beau 12 sur 12.

Calendrier D1A