Eupen 2 - 2 Anderlecht: le VAR offre l’égalisation à Anderlecht (vidéos)

Anderlecht s’est déplacé à Eupen pour le match aller de Coupe de Belgique et a accroché le nul 2-2 dans les arrêts de jeu grâce à un 3e pénalty de la soirée, le dernier étant très litigieux.

M.Deb
Eupen 2 - 2 Anderlecht: le VAR offre l’égalisation à Anderlecht (vidéos)
L’entraîneur d’Eupen, Kramer, est désespéré à la fin du match après le dernier pénalty Anderlechtois. ©BELGA

Qui d'Eupen, Anderlecht, La Gantoise et Bruges ira en finale de Coupe de Belgique ? Alors que les Brugeois avaient pris une option sur la finale mercredi, Eupen, 14e de Jupiler Pro League recevait le 4e Anderlecht. Si le match paraissait déséquilibré, les deux équipes se sont rendues coup sur coup jusqu'à la dernière minute du match durant laquelle le 3e pénalty de la soirée a été sifflé.

Les compositions

Eupen : Nurudeen - Lambert, Agbadou, Gnaka, Beck, Alloh - Magnée, Peeters, Deom - Müsel, Prevljak

Anderlecht : Van Crombrugge - Gomez, Hoedt, Magallan, Mykhaylichenko - Refaelov, Cullen, Olsson, Verschaeren - Zirkzee, Kouamé

Un goal d’emblée de jeu

À peine la partie lancée qu'Eupen se rentrait une épine dans le pied. Kouamé, complétement seul dans le rectangle est trouvé d'une passe lobée par Zirkzee. Le défenseur germanophone Agbadou intervient alors, fautivement (ou pas, selon les points de vue), sur l'attaquant mauve, Refaelov se chargera du pénalty, c'est 1-0.

Même si Anderlecht mène au score, c’est Eupen qui se montre conquérant. Le press eupenois oblige Anderlecht à faire tourner le ballon dans la défense, voir de le perdre au profit des Pandas. Agbadou tentera sa chance de loin et Gnaka, après un bon crochet, frôlera le poteau de Van Crombrugge.

Cependant, Eupen reste Eupen, l'alignement défensif de la ligne arrière permettra à Kouamé (à l'image du premier goal puisque le pénalty vient indirectement d'une erreur d'alignement) d'être en face-à-face avec le dernier rempart eupenois qui sortait bien sur l'Ivoirien.

Un pénalty partout

Mykhaylichenko, qui remplaçait Murillo (toujours avec la sélection panaméenne), se voit pris de vitesse par Alloh, la jeune pépite française, et tacle le joueur formé au PSG. L'arbitre indiquera le point de pénalty et le meilleur buteur d'Eupen, Prevljak, se chargera de la conversion du pénalty.

Une frappe déviée de Verschaeren réveillera un peu la partie peu avant la mi-temps, cependant celle-ci sera captée facilement par Nurudeen, à la base de cette action avec une mauvaise relance. Le défenseur droit (ou gauche de formation) d'Anderlecht Mykhaylichenko tentera également sa chance d'en dehors du rectangle, sa frappe s'arrêtera dans le petit filet extérieur du goal.

La fin de rencontre offrira des actions limites à Monsieur Lardot, lorsque Kouamé sera arrêté alors en route vers le goal eupenois et que Prevljak se verra stoppé parfaitement dans le rectangle par Magallan.

Peeters pour la récompense

Depuis le goal d’Eupen, la partie est un véritable 50-50. Les deux équipes offrent peu d’erreurs à l’adversaire, surtout dans les rangs eupenois. Les visiteurs ont le ballon, mais le bloc bas empêche les Mauves de trouver la profondeur. Un Sergi Gomez bien muselé par Beck est transparent: les centres n’arrivant pas, Anderlecht est peu dangereux.

Après avoir défendu corps et âmes pendant plus d’une trentaine de minute, Eupen trouvera la faille dans ce match qui semblait fermé. N’Dri, rentré à la place d’Alloh, lancé en un-contre-un face à Amuzu sur la gauche, le passait et cèdait dans le rectangle à Peeters. Le milieu fera le reste avec un tir croisé, dans un angle très fermé, qui passera entre les jambes de Magallan et offrira l’avantage à Eupen via le poteau.

Anderlecht se devait de réagir, et il tentera de le faire principalement sur les corners, un d'entre eux offrant la première frappe (tête) cadrée de la mi-temps. Le VAR viendra gâcher les espoirs eupenois, en intervenant sur un pénalty scandaleux. Refaelov, pourtant touché en dehors de la surface, voit sa faute commuée de coup-franc à pénalty sous ordre de l'assistance vidéo. L'Israélien transforme son pénalty et double son compteur-but.

Cette demi-finale aller de Croky Cup se terminera donc sur une note négative due à l’intervention étonnante du VAR, qu’il faudra démontrer dans les jours suivants.

Calendrier D1A