Julien Ngoy estime "qu'Eupen a dominé face au Standard" et explique sa (non)célébration de but à Courtrai

L’attaquant d’Eupen Julien Ngoy estime qu’Eupen méritait de l’emporter ce mercredi face au Standard.

D.L.
Julien Ngoy estime "qu'Eupen a dominé face au Standard" et explique sa (non)célébration de but à Courtrai
Pas de but pour Julien Ngoy et Eupen ce mercredi face au Standard. ©BELGA

"On était plus fort qu'eux, on avait plus d'attaque et plus de possession mais voilà: on fait deux erreurs" résumait l'offensif eupenois Julien Ngoy après la déroute 0-2 contre le Standard. "Pour moi, on a fait un très bon match (sic). Mais ils se sont montrés plus réalistes"

La course au maintien préoccupe l'attaquant et ses équipiers. "On est conscients de la situation. On doit tout faire pour l'emporter samedi à Seraing, qui a gagné à l'aller donc on veut prendre notre revanche."

Il reste du travail chez les Pandas, qui ont certes maîtrisé le cuir ce mercredi face au Standard, mais sans multiplier les infiltrations comme l'équipe savait si bien le faire en début de compétition.

"On va analyser ce match et continuer le travail…"

«Je n’étais pas fâché à Courtrai»

C'est la première fois que le joueur de 24 ans s'exprimait publiquement depuis le match à Courtrai et son étrange célébration de but qui a laissé place à de nombreuses supputations. "J'étais heureux de marquer, mais comme je revenais du Covid, j'étais fatigué. Et célébrer, ça prend de l'énergie… C'est tout. Mais j'ai lu et entendu des choses qui n'avaient pas de sens à ce sujet (rires)" Mouais: un petit sourire n'a rien de très énergivore. Soit.

En fin de contrat au Kehrweg, Julien Ngoy n'a rien voulu dire sur son futur. D'aucuns l'envoient du côté de l'Antwerp, mais l'intéressé esquive le sujet. "Même si j'en savais plus sur mon futur, je ne dirais rien. Mais moi je suis à Eupen et je suis concentré ici. La fin de saison ce n'est pas maintenant. Le reste, on verra bien" concluait-il après avoir disputé 65 minutes face aux Liégeois.