Eupen inquiète et s'est montré encore plus décevant que le Standard

Triste Eupen, ce mercredi, avec cette nouvelle défaite qui enfonce un peu plus les Pandas. Pourtant, ce Standard-là n’était guère brillant. AS Eupen - Standard : 0 - 2

D.L.
Eupen inquiète et s'est montré encore plus décevant que le Standard
Les Eupenois se regardent mais c’est bien Emond qui en profite pour signer le 0-1 à la 45e. ©L.P.R.Photography

Arbitre: M. Smet

Cartes jaunes: Lambert; Calut, Nkounkou.

Buts: Emond (0-1, 45e), Dragus (0-2, 90e)

EUPEN: Nurudeen; Heris, Agbadou, Amat (46e Alloh); Lambert; Beck (77e Müsel), Peeters, Magnée (85e Déom), Gnaka; N'Dri (65e Konstantelias), Ngoy (65e Prevljak).

STANDARD: Bodart; Dewaele, Al-Dakhil, Laifis, Calut; Donnum (70e Bastien), Raskin (90e+1 Lestienne), Bokadi, Cafaro (79e Nkounkou); Muleka (79e Dragus), Emond (70e Carcela).

Plusieurs surprises ce mercredi au Kehrweg, pour le match entre Eupen et le Standard.

Dans les buts, Himmelmann (fautif à Courtrai) était remplacé par Nurudeen, de retour de la Coupe d'Afrique des Nations suite à l'élimination du Ghana. Prevljak était quant à lui préservé "car il revient du Covid donc il ne faut pas trop forcer" expliquait le coach Stefan Krämer car oui: l'entraîneur allemand était (enfin) de retour. Reste que son coaching n'a pas payé. Cools était laissé sur le banc et Lambert accompagnait Magnée et Peeters dans l'entrejeu.

On ne peut pas dire qu’Eupen était inférieur à son adversaire, mais dans un match entre deux formations peu (ou pas) inspirées, c’est le réalisme liégeois qui a payé.

Dès la 20e, Emond profitait d’une mauvaise passe en retrait de Gnaka pour toucher la transversale et ainsi répondre au tir croisé de N’Dri 5 minutes plus tôt.

Perte de balle encore à la 27e: de Magnée cette fois, mais Emond ne cadrait pas.

Les rares phases intéressantes de l’AS étaient galvaudées, à l’image d’un Peeters ambitieux à la 31e, sur une frappe déviée.

C’est juste avant le repos que le match a basculé, sur un corner où Beck, Heris, Ngoy et Nurudeen n’étaient pas les plus inspirés. Emond surgissait pour signer le 0-1.

Le 2e acte voyait les Rouches attendre les Pandas. Krämer lançait les trois jeunes qui ont des qualités, notamment Alloh (qui remplaçait Amat, touché au pubis, à la pause) côté gauche, mais qui manquent de bouteille pour renverser ce genre de situation.

Lambert ou Prevljak se créaient les rares opportunités frontalières alors que Dragus mettait fin au suspense en toute fin de partie sur le 0-2.

«Pas pleurer chez nos mères»

Ce n’est rien de l’écrire: Eupen va (très) mal et la situation devient inquiétante. Samedi, il y a un match à Seraing qui pourrait faire plonger l’AS, qui est loin d’être sauvé, rappelons-le.

"Dans un contexte difficile, on a souffert mais on l'emporte au forceps" reconnaissait humblement Luka Elsner, le coach rouche, conscient que son équipe n'avait guère brillé. Moins étincelante encore, la formation eupenoise n'a pas permis à Krämer de signer un come-back gagnant.

"On a eu de bonnes phases de possession. Dommage ce stupide but qu'on encaisse juste avant la pause. Mais on a manqué de réalisme dans le rectangle lors de nos bons moments" confiait le T1 allemand d'Eupen. "J'étais satisfait sur certains points, même si ça peut paraître stupide après une défaite 0-2. Mais pour le moment: on est dans une spirale négative. Je ne pense pas qu'on méritait de perdre ce match. Nous sommes déçus. Il faut trouver des solutions et relever la tête. On n'a pas le temps d'aller pleurer chez nos mamans. Il faut travailler et préparer au mieux ce match très important à Seraing!"