"On a créé quand même beaucoup et c'est le plus important": les réactions après Malines-Anderlecht

Découvrez les réactions des joueurs au micro d'Eleven Sports après la victoire d'Anderlecht à Malines (0-1).

La Rédaction de L'Avenir
"On a créé quand même beaucoup et c'est le plus important": les réactions après Malines-Anderlecht

Raman : "Le plus important c'est les trois points, ce n'est pas facile parce qu'on a loupé beaucoup mais c'est aussi bien de se créer ces occasions. En plus il y a penalty contre moi, je ne suis pas un joueur qui tombe facilement, là il mais bon il faut l'accepter. On aurait quand même dû faire 0-2. Ce n'est certainement pas joué pour le top 4".

Vanlerberghe : "On n'a pas assez crée, pas assez d'occasions. Anderlecht a su profiter de nos erreurs, on n'a pas su profiter de la pression qu'on leur a mis. C'est une semaine difficile encore avec l'équipe affaiblie par le covid. Mais ca ne sert à rien de regarder le classement, on a deux matchs de retard, il faut rester positifs dans ces moments-là".

Kompany : "On a eu beaucoup d'opportunités, bien plus que Malines, on aurait dû être plus tueur devant, j'ai quand même un bon sentiment. C'est vrai que ce n'est pas la première fois que ça nous arrive mais qui marque plus que nous? On créé quand même beaucoup et c'est le plus important, ce n'est pas facile de s'imposer ici. Un pas important pour le top 4 mais une victoire contre le Standard nous aurait encore plus aidé. On a une belle semaine à venir avec le Cercle mercredi et bien sûr l'Union le weekend prochain, ça sera un gros match"

Vrancken : "C'est dur à avaler, on a perdu trop de balles faciles, pris trop de risques inutiles, c'est le danger quand on essaye de jouer au football. On a fait trop de mauvais choix dans les trente mètres adverses mais je note quand même qu'on a 55% de possession de balle face à une équipe qui aime le ballon. Aujourd'hui, ils se sont créée des occasions mais surtout en contre. Ce qu'on vise? On a toujours visé le top 8, la défaite de ce soir n'est pas catastrophique au classement, c'est la presse qui parlait de top 4".