Anderlecht s’impose face à une équipe de Malines peu dangereuse (0-1)

Les Mauves se sont imposés en déplacement à Malines sur le plus petit des écarts. Si le Sporting s’est montré peu efficace devant les buts, cela a suffi pour dompter une équipe de Malines peu convaincante.

Anderlecht s’impose face à une équipe de Malines peu dangereuse (0-1)
©Photo News
François Linden

Une semaine après un match nul au goût amer face au Standard, le Sporting a à cœur de renouer avec la victoire en déplacement face à Malines. Les hommes de Vincent Kompany sont sur une série impressionnante de 8 matchs sans défaite.

Kompany a conservé le même onze que face au Standard, à l’exception de Benito Raman qui prend la place d’Amuzu. Niveau comptable, les Mauves voudront profiter du faux pas brugeois au Standard pour recoller avec le trio de tête.

Du côté des Malinois, l’heure est à la reprise puisque, fortement touchés par le covid, les hommes de Wouter Vrancken n’avaient pas pu disputer leur rencontre de la semaine passée.

Anderlecht est 4e et compte 6 points d’avance sur son adversaire du jour, 7e. En septembre, les Mauves l’avaient emporté 7 buts à 2 face à la formation Sang et Or.

Un premier acte pauvre en occasions

Le début de match est ouvert. Les deux équipes cherchent à construire et imposent un pressing à l’adversaire. À la 9e minute, Thibaut Peyre, mis sous pression par Raman, tente une passe trop courte vers son gardien. Raman poursuit le ballon, mais ne parvient pas à dribbler Thoelen, bien sorti de son but. À la 21e minute, Peyre se rattrape en réalisant un superbe tacle glissé sur Raman qui filait seul face au but.

À la 23e minute, Refaelov presse bien Walsh, qui perd le ballon et concède une faute. L'arbitre laisse l'avantage, car Raman a eu le temps de récupérer le ballon et de le transmettre à Joshua Zirkzee dans le rectangle. Le jeune attaquant fait preuve d'une belle justesse technique en envoyant balader d'un crochet du droit deux défenseurs malinois, avant d'ouvrir le score du plat du pied gauche (0-1, 23e).

 Joshua Zirkzee confirme son bon état de forme actuel en inscrivant son dixième but de la saison en championnat.
Joshua Zirkzee confirme son bon état de forme actuel en inscrivant son dixième but de la saison en championnat. ©Photo News

Malines, pourtant bien entré dans son match, est déstabilisé et subit beaucoup dans les minutes qui suivent l’ouverture du score. Anderlecht continue d’envoyer des ballons dans le dos de la défense vers Raman: celui-ci s’écroule dans le rectangle après un contact avec Peyre, dernier homme sur l’action. L’arbitre ne siffle rien et adresse même un carton jaune à Kompany pour contestation. Malines se réinstalle petit à petit dans son match, alors qu’Anderlecht recule en cette fin de première période. Les Sang et Or ne parviennent toutefois pas à faire trembler Van Crombrugge. L’arbitre siffle la mi-temps. La seule frappe cadrée d’un premier acte a été le but de Zirkzee. Aucune des deux équipes n’impose un rythme intensif pour le moment.

Anderlecht peu efficace face à Thoelen

Le début de la seconde période est peu animé. À la 58e minute, Refaelov fait jouer sa technique pour pénétrer dans le rectangle et servir Zirkzee. Le Néerlandais décoche une frappe puissante, mais Thoelen se détend parfaitement et stoppe le ballon. Malines se procure sa première grosse occasion du match peu après l’heure de jeu. Shved, à peine monté au jeu, a le temps de frapper face à une défense bruxelloise qui recule, mais le ballon frôle le poteau.

Les occasions bruxelloises s’intensifient alors que Malines n’impose absolument pas le rythme nécessaire pour renverser le match. À la 67e minute de jeu, Sergio Gomèz trouve Magallàn de la tête sur corner, mais le ballon échoue sur la barre transversale. Thoelen intervient quelques instants plus tard sur un coup franc rentrant vicieux de Gomèz. À 10 minutes du terme, Amuzu pénètre à toute vitesse sur le côté droit. Il crochète avant d’adresser un ballon à Zirkzee, seul dans le rectangle. Le Néerlandais frappe avec finesse, mais Thoelen réalise un nouveau sauvetage.

 Yannick Tholen a longtemps maintenu Malines à flot, mais cela n’a pas suffi à inverser la tendance.
Yannick Tholen a longtemps maintenu Malines à flot, mais cela n’a pas suffi à inverser la tendance. ©Photo News

Monsieur Boterberg siffle la fin de la rencontre qui se clôt sur ce score de 0-1. Une fois n’est pas coutume cette saison, les hommes de Vincent Kompany ont manqué d’efficacité dans le rectangle adverse. Les Mauves ont tenté à plusieurs reprises de tuer le match, mais ont buté sur un excellent Thoelen. Heureusement pour le Sporting, Malines s’est montré particulièrement amorphe en seconde période. Les hommes de Wouter Vrancken n’ont pas fait la différence dans les 30 derniers mètres et n’ont pas cadré la moindre frappe. Sans avoir été grandiose, Anderlecht a dominé son sujet et s’est montré étanche défensivement.Grâce à cette victoire, le Sporting s’installe un peu plus dans le top 4 et compte 6 points d’avance sur La Gantoise. Malines reste à la septième place.

LES COMPOS:

Malines: Thoelen - Bijker - Wouters - Walsh - Hairemans - Druijf - Cuypers - Mrabti - Peyre - Vanlerberghe - Souza Anderlecht: Van Crombrugge - Murillo - Magallàn - Hoedt - Gomèz - Verschaeren - Cullen - Olsson - Refaelov - Zirkzee - Raman

𝙇𝙄𝙉𝙀-𝙐𝙋 | Deze 11 staan aan de start van onze eerste wedstrijd van 2022 ⚔️#kvmand #nomatterwhat pic.twitter.com/munJVyEZeT

— KV Mechelen (@kvmechelen) January 23, 2022

De 11. 🟣⚪ #COYM #KVMAND pic.twitter.com/5TLHZaIvmh

— RSC Anderlecht (@rscanderlecht) January 23, 2022

LE DIRECT :