Le Club de Bruges saute dans le train des NFT

Les Blauw & Zwart deviennent le premier club belge à se lancer sur le marché du NFT.

Le Club de Bruges saute dans le train des NFT

Le Club de Bruges veut se lancer dans les NFT et annonce qu’il mettra en vente des certificats relatifs à des objets exceptionnels et des moments forts de son histoire, dont ses supporters pourront se targuer d’être les propriétaires, écrit De Tijd jeudi.

Un NFT (pour Non Fungible Token – jeton non fongible) est un certificat attestant l’unicité des fichiers numériques et, en ce sens, s’oppose à leur caractéristique reproductible à l’infini. Il introduit ainsi une notion de rareté numérique. Parmi ses applications les plus populaires, il assure l’authenticité d’une œuvre et représente ainsi une certaine notion de propriété de celle-ci, mais peut aussi servir de droit d’accès exclusif à un événement ou à un service.

Les NFT fonctionnent selon la technologie de la blockchain, qui est une sorte de carnet de comptes partagé entre tous ses utilisateurs, de manière décentralisée, réputée inviolable et assurant ainsi au propriétaire d’un NFT que personne d’autre ne peut revendiquer la propriété de son certificat.

Le Club s’associera ainsi à l’expert américain de la blockchain Simba pour fonder sa place de marché, Club Moments, où les supporters pourront s’échanger des certificats de propriété de séquences vidéo uniques, de citations de joueurs, et même de buts.

Le Club souligne qu’il n’est pas question de demander des prix exorbitants pour ses NFT. "Nous ne voulons pas devenir le Sotheby’s des moments sportifs de Bruges. Nous voulons rester disponibles pour tous les fans", a assuré Bob Madou, chief business officer du Club de Bruges.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.