"Les changements d’Elsner ont fait la différence"

Pour notre consultant, ce partage est un "petit miracle" pour le Standard, qui a néanmoins été récompensé de son audace.

1. Nonchalance, suffisance et arrogance"Dans l'ensemble, c'était un bon match, malgré l'absence de public. Anderlecht a été le protagoniste de la rencontre. Et on a tout de suite vu vers quoi on allait : une domination du Sporting et un Standard qui fait le gros dos. Mais les Mauves, qui ont pourtant bien contrôlé le match, ont fait preuve de nonchalance, de suffisance et d'une certaine arrogance. Hoedt avait déjà envoyé un premier signal négatif en mettant le fin au match et en excitant les Liégeois. Puis sa position trop avancée a obligé Gomez à aller chercher Van Crombrugge sur l'action qui amène le but."