Verschaeren doit avoir le Qatar dans un coin de sa tête

Un assist jeudi contre Courtrai et un doublé, le premier de sa carrière pro, lundi sur la pelouse du Beerschot. L’année 2021 de Yari Verschaeren se termine joliment, comme une confirmation statistique de ses belles performances depuis le début de l’automne.

Verschaeren doit avoir le Qatar dans un coin de sa tête
©© Bernard Demoulin

Les formateurs de Neerpede commencent enfin à voir en première le phénomène qu’ils ont vu pendant des années dans les équipes d’âge. Son ambition doit maintenant être de commencer 2022 sur le même rythme pour retrouver sa place chez les Diables, d’abord lors du stage en mars où seuls les joueurs de moins de cinquante caps seront convoqués. Il pourrait enfin confirmer qu’il franchit un palier après avoir stagné un peu trop longtemps, surtout à cause d’une ennuyeuse blessure à la cheville. Il part de très loin, notamment par rapport au phénomène Charles De Ketelaere, mais le jeune Anderlechtois doit avoir la Coupe du monde au Qatar dans un coin de sa tête. Il lui reste un peu moins de onze mois pour (re)séduire Roberto Martinez, qui lui a souvent témoigné sa confiance avant de logiquement le laisser de côté ces derniers mois. Peut-il être la surprise dans les vingt-trois?