Anderlecht : Amuzu, joker malgré lui

Sans les incidents racistes à Bruges, la photo de Francis Amuzu aurait sans doute fait la Une des journaux de lundi. C’est lui qui, avec son but splendide, a relancé son équipe au stade Jan Breydel.

Y.T.
Anderlecht : Amuzu, joker malgré lui
La joie d’Amuzu après son but à Bruges était intense, mais cachait aussi une partie de frustration. ©belga

Mais sa montée au jeu décisive, suffira-t-elle pour être titulaire contre Courtrai? Rien n’est moins sûr, vu qu’Amuzu connaît une saison en dents de scie.

Le diminutif dans son surnom n’est pas le fruit du hasard: tout le monde adore "Ciske" à Anderlecht. Y compris Vincent Kompany, qui a toujours un large sourire en parlant de son petit sprinter. Et pourtant, il l’a déjà mis 13 fois sur le banc en 20 matchs de championnat. Avec 792 minutes, Amuzu n’a disputé que 44% du temps de jeu. Il s’était imaginé un autre début de saison en entamant le championnat. La joie d’Amuzu après son but à Bruges était intense, mais cachait aussi une partie de frustration. Tout comme Benito Raman, il ne veut pas être le joker de l’équipe.

Les stats donnent toutefois raison à Kompany: Amuzu est plus fort quand il monte au jeu. Ses trois buts (contre Malines, face à Seraing et à Bruges), il les a tous inscrits en tant que supersub. Amuzu répliquera que son très bel assist à Raman lors du match à domicile contre les Blauw en Zwart, il l’avait délivré en tant que titulaire.

Pas de chance pour lui: Anderlecht n’a gagné qu’un seul des six matchs dans lesquels il a été titulaire, à savoir celui à Charleroi. Et encore… Dans ce match, il a été remplacé par Yari Verschaeren, qui a saisi sa chance en provoquant un penalty. La semaine passée, contre Saint-Trond, Ciske n’est même pas monté au jeu du tout.

Amuzu est un joueur intéressant sur le marché des transferts. Plusieurs clubs – et pas des moindres – suivent ses prestations de près. Les Glasgow Rangers en font partie, Everton et Wolfsbourg aussi. Mais aucune offre n’a été faite. Et Anderlecht ne le lâcherait pas en ce moment. Avec son profil, Amuzu peut rapporter une fortune. Mais pour cela, il faut qu’il soit une valeur sûre à Anderlecht et qu’il soit décisif lors de quasiment chaque match.