"Un Topper frustrant pour les deux équipes"

Notre consultant estime qu’Anderlecht a manqué de lucidité à Bruges, tandis que Charleroi s’est montré efficace.

1."Des regrets dans le topper""Sur le terrain, on a franchement assisté à un bon match entre Bruges et Anderlecht. Au final, les deux formations peuvent nourrir de grands regrets. Le Club a eu l'opportunité de faire le break, les Mauves ont concédé un corner évitable et laissé Vanaken complètement seul par la suite. Parfois, on le critique à raison mais cette fois, force est de constater que les changements de Kompany ont été bons. Plus globalement, les deux équipes sont à la recherche d'une certaine régularité. Anderlecht est dans une bonne dynamique mais doit éviter les bêtes erreurs. Mais si on regarde dans le rétroviseur, on peut être confiant au Sporting."

2."Les clubs doivent être plus fermes""Il faudrait que les supporters se rendent compte que dans la situation sanitaire actuelle, c'est un privilège de pouvoir être présent dans un stade de foot. J'ai l'impression qu'on l'a vite oublié… On a besoin d'une ambiance mais on dépasse trop souvent les limites. De semaine en semaine, la publicité pour le football belge est déplorable. Il ne s'agit pas de stigmatiser certains clubs mais il faut que les décisions soient plus fermes. Les clubs ne sont pas responsables de ce qui se passe à l'instant T, ils le sont lorsqu'ils doivent prendre des décisions suite à certains faits."

3."Charleroi et sa redoutable efficacité""Si on regarde uniquement le résultat, on a la sensation que Charleroi s'est baladé. Ce n'était pas vraiment le cas. Les Zèbres se sont montrés très efficaces mais sont aussi parvenus à survivre derrière, notamment grâce à un grand Koffi. Je trouve qu'il y avait trop d'espace entre les lignes de Charleroi mais c'est important de savoir gagner ce genre de match. La force du Sporting est sa faculté à rebondir après une défaite. Cette équipe ne doute pas."

4."L'Union provoque la chance""Certains disent déjà que c'est la chance du champion. L'Union est une équipe qui provoque la chance car elle se donne jusqu'à la dernière seconde. On ne peut cacher que les circonstances sont favorables… La phase décisive approche à grands pas avec le mercato. C'est selon moi le facteur qui déterminera la suite de la saison unioniste. La réalité économique primera toujours sur le cœur et la passion."