Toujours plus bas

Difficile d’imaginer pire. Pire que ces images de match interrompu, comme à Beerschot-Antwerp, voire carrément arrêté, comme à Standard-Charleroi, où de nombreux supporters, parfois encagoulés, ont pénétré sur la pelouse, haranguant les joueurs liégeois et allant jusqu’à jeter un fumigène dans la tribune adverse, dans un raid ciblant à la fois les "leurs" et les autres, ce qui donne une idée de l’approximation du message qu’ils souhaitaient véhiculer.

Toujours plus bas
©© EdA - Jacques Duchateau

Deux jours après avoir reçu un cadeau de saint Nicolas inespéré de la part des autorités, à savoir le droit de continuer à organiser des matchs dans des stades pleins, comme si de rien n’était, le foot professionnel s’est tiré dans le pied une balle de la taille d’un ballon de foot. La xième d’une saison où le retour du public dans les enceintes aura trop souvent rimé avec débordements.