Anderlecht, miné par l’exclusion de Raman, partage face à Courtrai (1-1)

Menés et peu inspirés en première période, les Mauves ont su réagir au retour des vestiaires. Une exclusion évitable de Raman va toutefois saborder les bons efforts du Sporting, contraint de partager les points face à une équipe de Courtrai solide.

François Linden
Anderlecht, miné par l’exclusion de Raman, partage face à Courtrai (1-1)
©BELGA

Deux semaines après la défaite face à l’Antwerp qui a éloigné le club du top 4, Anderlecht doit de se relancer face à Courtrai ce dimanche. Les Mauves sont actuellement neuvième avec 21 points. Courtrai se classe à la dixième place et n’a enregistré qu’une seule défaite sur ses 8 derniers matchs de championnat.

Comme on pouvait s’y attendre, Kompany a procédé à plusieurs changements par rapport à l’équipe qui avait fait le déplacement au Bosuilstadion. En défense centrale, Lisandro Magallàn signe sa première titularisation en championnat. Vincent Kompany aligne un trio offensif inédit avec Raman-Zirkzee-Kouamé. Ashimeru a été préféré à Verschaeren dans le milieu de terrain. Pour la première fois de la saison, aucun jeune formé à Neerpede n’est titulaire côté mauve.

Du côté de Courtrai, l’indisponibilité de Derijck était prévue jusqu’en janvier, mais l’ex-Anderlechtois est déjà dans la sélection. Ce match aura évidemment une saveur particulière pour Belhocine, qui retrouve son ancien club.

Un premier acte pauvre en occasions

La première demi-heure de jeu est assez équilibrée. Anderlecht cherche à imposer sa domination, mais Courtrai se montre solide. Peu d'occasion sont à signaler, jusqu'à la 36e minute de jeu. Kadri se démarque sur le flanc droit et envoie un centre parfait vers Gueye au second poteau. Sa tête décroisée trompe Van Crombrugge, et les Courtraisiens ouvrent la marque (0-1, 36e). Courtrai a su profiter du rythme faible de la rencontre pour surprendre Anderlecht sur sa première véritable occasion. Les Mauves mettent un peu plus d'intensité en cette fin de première période et tentent de réagir via des frappes lointaines. Zirkzee tente sa chance de 25 mètres, mais le ballon est dévié par Palaversa au-dessus du but de Courtrai. Cullen envoie lui aussi une frappe lourde qui passe de peu à côté du cadre.

Mi-temps, les visiteurs mènent 0-1. Courtrai a bien défendu en ce premier acte, acceptant de subir la domination des Anderlechtois. Kadri a su s’infiltrer à plusieurs reprises sur le flanc droit, ce qui a permis l’ouverture du score. Les hommes de Kompany ont quant à eux manqué de justesse dans les 20 derniers mètres pour réellement créer du danger. Le trio offensif mauve a peu combiné et a pour le moment des difficultés à exister. Derrière, il faudra aussi se montrer moins passif pour ne pas sombrer comme contre l’Antwerp. Mettre plus de vitesse et d’intensité sera nécessaire pour surprendre le bloc de Courtrai.

Raman saborde les efforts d’Anderlecht

Dès le retour des vestiaires, Anderlecht affiche de meilleures intentions. À la suite d’un corner, Benito Raman récupère le ballon et frappe puissamment. Sainsbury est sur la trajectoire et dévie involontairement le ballon sur sa barre transversale, frôlant le but contre son camps. Quelques instants plus tard, Kouamé réussit à trouver Raman, mais la frappe de l’attaquant est repoussée par Ilic.

Le Sporting met de l'agressivité dans ses duels et enchaîne les offensives. Courtrai, pris à la gorge dans ces premières minutes, est sur le point de craquer. Sur un nouveau corner mauve, Ilic loupe sa sortie et relâche le ballon. Gomèz centre alors vers Raman, mais c'est Gueye - buteur pour Courtrai en première période - qui envoie le ballon de la tête dans ses propres filets (1-1, 51e).

Alors qu'Anderlecht semble avoir pris l'ascendant sur Courtrai, les Mauves sont réduits à 10 peu avant l'heure de jeu. Suite à un petit accrochage, Raman esquisse un coup de tête à Selemani qui s'effondre. Monsieur Smet est appelé par la VAR pour visionner la phase et adresse finalement un carton rouge à Raman (68e). Exclusion évitable pour l'ancien Buffalo, pourtant auteur d'un bon début de deuxième période, qui met inutilement en difficulté les siens.

Le rythme retombe suite à l’exclusion de Raman. Courtrai regagne en sérénité et subit moins qu’en début de période. Zirkzee, seul en pointe, passe son temps à décrocher et perd en impact. Anderlecht pousse pour aller chercher la victoire, tandis que le KVK tente sa chance sur des contre-attaques. Zirkzee et Cullen ne parviennent pas à cadrer, tandis que Verschaeren voit sa frappe excentrée être stoppée par Ilic. Van Crombrugge sort de son côté le grand jeu pour dévier une frappe de Selemani à la 88e minute.

Malgré une fin de match riche en occasions, le score ne changera pas. Monsieur Smet siffle la fin de la rencontre et les joueurs rentrent au vestiaire sous les sifflets du Lotto Parl. Difficile pour le Sporting de ne pas avoir de regret. Les Mauves étaient bien revenus dans le match, mais l’exclusion de Raman a considérablement miné la dernière demi-heure. Le KVK a montré de la solidité défensive et aurait même pu aller chercher les 3 points en fin de match. Anderlecht remonte à la sixième place avec 22 points, à 4 unités du top 4. Courtrai reste en dixième position avec 21 points, juste devant le Standard.

LES COMPOS :

LE DIRECT :