Le Standard effectue une remontée face à Bruges et arrache le nul (2-2)

Mené deux buts à zéro après 34 minutes, le Standard a fait preuve de caractère pour revenir au score face au Club de Bruges et tenir jusqu’au bout. Toujours pas de première victoire pour Elsner, mais les Rouches ont montré une autre mentalité que lors des derniers matchs.

Le Standard effectue une remontée face à Bruges et arrache le nul (2-2)
©BELGA

Quatre jours après sa déconvenue à City, Bruges affronte un Standard qui ne parvient plus à les battre chez eux depuis avril 2013. Sur le terrain du champion en titre, Luka Elsner va tenter de décrocher sa première victoire à la tête des Rouches, lui qui a enchaîné trois nuls consécutifs pour ses trois premiers matchs.

Le Standard ne peut compter sur plusieurs de ses armes offensives pour affronter l’ogre brugeois. Klauss est suspendu, tandis que Tapsoba et Amallah sont blessés. Daouda Peeters est également indisponible dans le milieu. Muleka a donc l’opportunité de marquer des points au même titre que Dragus ou Donnum, alignés d’entrée par l’ancien coach de Courtrai. Konstantínos Laïfis fait aussi son retour dans le onze pour la première fois depuis le 20 août.

Du côté de Bruges, Clement relance Dost et Maoussa. Rits débute la rencontre sur le banc, tandis que Noa Lang et Sobol sont tous les deux mis au repos et ne sont pas sur la feuille de match.

Deux erreurs des deux gardiens

Les Brugeois prennent le match en main dès les premières minutes et tentent de créer le danger sur les flancs liégeois. Au quart d'heure de jeu, Van Der Brempt adresse un centre qui part en chandelle suite à une déviation. Arnaud Bodart, gêné par Bas Dost et un de ses propres défenseurs dans son petit rectangle, manque d'autorité dans sa sortie. L'attaquant néerlandais profite de l'erreur du portier et est à la réception du ballon pour ouvrir le score (1-0, 15e). Le VAR vérifie si une faute a été commise par Dost, mais le but est bien validé.

Le Standard tient le coup défensivement mais ne parvient pas à prendre le Club en contre-attaque. Les Brugeois obtiennent un coup franc aux abords du rectangle liégeois. Muleka repousse le centre de Maoussa de la tête. Le ballon revient dans les pieds de Charles De Ketelaere, esseulé à l'entrée du rectangle. Le jeune prodige reprend instantanément le ballon de volée et transperce les filets. Superbe but qui permet aux Brugeois de déjà mener par deux buts d'écart (2-0, 34e).

Le Standard doit à tout prix se reconcentrer pour ne pas sombrer. À la 37e minute, Bodart se rattrape de son erreur en remportant son face-à-face avec Dost, délaissé par la défense liégeois. Cet arrêt est décisif: Aron Dønnum est lancé en profondeur dans la foulée. Mignolet sort de son rectangle mais évalue mal la trajectoire du Norvégien. Dønnum contourne le portier brugeois et réduit l'écart (2-1, 38e). Il s'agissait du premier tir de la rencontre côté liégeois.

Grâce à ce but, le Standard se redonne de l'espoir pour la seconde période. Les Rouches ont manqué de justesse en contre-attaque jusqu'à cette réduction du score de Dønnum. Le Club a mis le pied sur le ballon et a dominé l'entrejeu, mais les hommes de Philippe Clement ne se sont pas montrés extrêmement dangereux offensivement. Will Still, le nouveau T2 du Standard, regrette les erreurs défensives liégeoises mais croit en la capacité des siens à renverser la tendance: "Ce Bruges est prenable".

Le Standard revient rapidement au score

Au retour des vestiaires, il ne faut attendre que 4 minutes avant que le match bascule. Cimirot envoie un long ballon en profondeur vers Dønnum. Mignolet loupe complètement sa sortie et accroche l'attaquant norvégien dans le rectangle. L'arbitre consulte le VAR et désigne finalement le point de pénalty. Noë Dussenne prend ses responsabilités et transforme le pénalty (2-2, 51e). Le Standard revient au score et le match prend une nouvelle tournure.

La rencontre gagne en intensité et les occasions se multiplient. Le Club essaye de reprendre le match en main et laisse un peu d’espace dans son dos. À la 64e minute de jeu, le Standard prend Bruges en contre-attaque: Muleka fait une belle course et sert Carcela sur le côté droit. Le numéro 10 remet le ballon à l’entrée du rectangle pour Dussenne, et il faut un bon retour de Clinton Mata pour empêcher le défenseur d’inscrire un deuxième but.

Bruges pousse pour inscrire un troisième but, mais la défense rouche s’arrache pour conserver le score. À la 87e minute de jeu, les Brugeois obtiennent un bon coup franc aux abords du rectangle. Vanaken brosse un bon ballon, mais Bodart se détend bien et sort le cuir en corner. La fin de match est éprouvante pour les Rouches qui puisent dans leur réserve physique. Le Standard se fait peur dans les ultimes instants sur un dernier coup franc brugeois avant que l’arbitre ne siffle la fin du match. Bruges et le Standard se quittent sur un score de 2-2. Si les Rouches ne sont toujours pas parvenu à décrocher une première victoire sous Elsner, ils ont fait preuve de caractère pour revenir au score et tenir jusqu’au bout. Au classement général, le Club de Bruges est deuxième à 4 points de l’Union. Le Standard compte 17 points et est 13e.

LES COMPOS:

Bruges: Mignolet; Mata, Hendry, Mechele; Maoussa, Balanta, Vormer, Vanaken; Van der Brempt, De Ketelaere, Dost. Standard: Bodart, Siquet, Dussenne, Laifis, Nkounkou, Cimirot, Raskin, Bastien, Dønnum, Dragus & Muleka.

LE DIRECT:

Calendrier D1A

Les plus consultés depuis 24h