Moris: «On ne reconnaît pas assez nos mérites et ça me dérange»

Anthony Moris, le portier de l’Union, évoque ses matches en sélection, le très bon début de championnat de l’Union et le sien aussi.

Interview : Daniel Jonette
Moris: «On ne reconnaît pas assez nos mérites et ça me dérange»
Anthony Moris, portier de la défense la moins perméable de l’élite jusqu’ici. ©BELGA

Troisième du classement général après dix journées, à un petit point du leader eupenois, l’Union Saint-Gilloise est la bonne surprise de ce premier tiers de championnat en Pro League. Elle présente de surcroît la meilleure différence de buts (+ 11) et aligne la défense la moins perméable de la série, avec seulement 9 buts encaissés. Anthony Moris, son portier, n’y est évidemment pas étranger. L’Habaysien, de retour en D1 A trois ans après y avoir vécu une première expérience en dents de scie, entrecoupée par de graves blessures, affiche désormais une sérénité et une assurance qui impressionnent. Et qu’on ressent également dans toutes ses déclarations.