Eupen écarte Genk 3-2 dans les derniers instants et se hisse en tête de la D1

Menés et réduits à 10 suite à l’exclusion de Jordi Amat, les Eupenois ont arraché la victoire dans les dernières minutes. AS Eupen - Genk : 3 - 2

Nicolas Bronfort
Eupen écarte Genk 3-2 dans les derniers instants et se hisse en tête de la D1
La volée de Jonathan Héris dans les arrêts de jeu a permis à Eupen de l’emporter face à Genk. ©BELGA

Arbitre: M. Vergoote

Carte rouge: Amat (59e, directe)

Cartes jaunes: Nuhu; Eiting

Buts: Thorstvedt (0-1, 11e), Prevljak (1-1 sur pen., 16e), Ugbo (1-2, 71e), Prevljak (2-2, 86e), Héris (3-2, 90+3e)

AS EUPEN: Himmelmann, Amat, Heris, Lambert (71e Poulain), Beck, Cools (83e Déom), Kayembe, Peeters, N'dri (83e S. Keita), Nuhu, Prevljak.

GENK: Vandevoordt, Cuesta, Lucumi, Munoz (72e Preciado), Arteaga, Eiting, Heynen, Thorstvedt, Ito, Trésor (72e Bongonda), Ugbo (72e Onuachu).

Bien plus performant à l’extérieur (4 victoires) qu’à domicile (1 succès en août face à Saint-Trond), Eupen semble déterminé à se remettre à niveau dans son stade. Pour preuve: ce dimanche, ils ont écarté Genk au terme d’un match palpitant. De quoi passer en tête de la D1!

Pourtant, malgré une bonne entame de match, ce sont les Pandas qui ont été cueillis à froid dès la 11e: Himmelmann repousse un tir du remuant Ito dans les pieds de Thorstvedt, qui ne se fait pas prier pour fusiller le gardien allemand. Avant ça, Nuhu, bien servi par Peeters, avait alerté par deux fois Vandevoordt.

C’est une faute de main du Limbourgeois Munoz dans son rectangle qui permet cependant aux Eupenois de revenir rapidement au score. Smail Prevljak convertit son penalty sans trembler (1-1, 16e ). Plutôt bien en place, avec un Stef Peeters impérial à la manœuvre, les hommes de Stefan Krämer proposent un jeu assez enthousiasmant. Genk non plus, n’est pas venu pour calculer.

Dès la reprise, Junya Ito trouve le poteau d’Himmelmann. Un premier avertissement sans frais, car les Limbourgeois prennent clairement le quatrième quart d’heure à leur compte.

Réduits à dix

Lancé à grandes enjambées vers le but eupenois, Kristian Thorstvedt est sèchement accroché par Jordi Amat peu avant l’heure de jeu. La carte rouge est inévitable et Eupen joue donc la dernière demi-heure à 10.

Himmelmann sauve les meubles à la 66e sur une frappe lourde de Thorstvedt. Mais il ne peut rien 5 minutes plus tard sur le tir d’Ugbo. Les hommes de John van den Brom ont clairement fait le plus dur. C’est du moins ce qu’ils pensaient, tout comme une bonne partie du Kehrweg.

Mais les joueurs de Stefan Krämer en avaient encore dans le réservoir.

Smail Prevljak, que l’on n’avait pratiquement plus vu depuis la conversion de son penalty, était à la conclusion d’une superbe combinaison entre Nuhu et Beck, en pur buteur qu’il est. Un point pour les Pandas, c’était déjà pas mal, compte tenu des circonstances. C’était sans compter sur la superbe volée de Jonathan Héris dans les arrêts de jeu. De quoi offrir les trois points et le siège de leader à l’AS. À Eupen, c’était le carnaval avant l’heure!

Calendrier D1A