ANALYSE | A Anderlecht, personne ne sprinte plus que Benito Raman

La recrue estivale du RSCA a couru au-delà de 25 km/h plus souvent que tous les autres joueurs de Pro League lors de la 4e journée.

ANALYSE | A Anderlecht, personne ne sprinte plus que Benito Raman
Raman a fini ses premiers matchs sur les rotules à force de courir. ©BELGA
Romain Van der Pluym

Benito Raman va peut-être devoir considérer changer le nom à l’arrière de son maillot pour y faire floquer «Bolt» en hommage à l’homme le plus rapide de la planète.