Standard: "honte", mise au vert et congés annulés

Lâché par certains de ses joueurs à Ostende alors qu’il avait vu son contrat être prolongé vendredi, Leye va en tirer des leçons pour le futur.

Stéphane Lecaillon

Il y a des soirs où les destins basculent. Éjecté des play-off 1 quinze jours plus tôt, Ostende a relevé la tête et relancé ses chances d’Europe en étrillant son adversaire du soir (6-2). Tout l’inverse d’un Standard, qui est tombé plus bas, une semaine après avoir perdu la Coupe. Samedi, il a creusé, toujours plus profondément, et subi un revers record. Il faut remonter à août 2015 pour trouver trace d’une telle débandade, quand les Rouches se ramassaient un 7-1 à Bruges, quelques jours après avoir remercié Muslin.