Karim Belhocine raconte sa quarantaine: «Maux de tête, grosse fatigue et sueurs froides, mais il y a pire»

Testé positif au Covid le week-end des 13 et 14 mars, l’entraîneur de Charleroi, Karim Belhocine (43 ans ce vendredi), est revenu sur sa période de quarantaine alors que se profile la venue importante de Mouscron, dimanche en championnat.

Vincent Blouard
Karim Belhocine raconte sa quarantaine: «Maux de tête, grosse fatigue et sueurs froides, mais il y a pire»
Karim Belhocine. ©BELGA – Virginie LEFOUR

Le Covid est oublié au Sporting de Charleroi, après pratiquement trois semaines en état de siège. Focus, désormais, sur les quatre derniers matchs de la phase classique, dont la réception de Mouscron, dimanche (20h45), avec l'objectif intact mais difficile d'atteindre le Top 8.