Le Standard peut nourrir des regrets face à Genk (2-2)

Au terme d’une partie animée, Genk et le Standard n’ont pu se départager. Un nul logique mais qui ne fait surtout pas les affaires des Rouches.

Le Standard peut nourrir des regrets face à Genk (2-2)
Genk et le Standard se quittent dos à dos. ©Photo News

Les Rouches étaient dans l’obligation de l’emporter pour toujours croire aux PO1. Face à Genk, les hommes de Leye ont délivré de belles choses sans pour autant décrocher les trois points. Genk et le Standard se quittent donc dos à dos. Un résultat qui n’arrange personne puisque les Rouches voient les PO1 devenir inaccessibles et les P02 s’éloigner de plus en plus. Au classement, le Standard est onzième avec 41 points alors que Genk, lui, comptabilise 50 unités et reste troisième.

La finale de Coupe de Belgique le 25 avril prochain s’annonce d’ores et déjà plus passionnante que jamais.

Cimirot blessé à l’échauffement

Initialement prévu dans le onze de base, Gojko Cimirot s’est blessé (il se serait bloqué le dos) durant l’échauffement et n’a donc pas pu débuter la rencontre. Le Bosnien, qui était censé évoluer aux côtés de Bastien, Raskin et Amallah, a été remplacé par Pavlovic.

Laifis, tout proche du 0-1

Il n’aura finalement manqué que les buts durant une première période de bonne facture. Si d’aucuns pouvaient en douter: les vingt-deux acteurs ne se seront pas observés. Eux qui, on le rappelle, se retrouveront le 25 avril en finale de la Coupe de Belgique. Très vite, ce sont les Genkois qui ont été les premiers dangereux. D’abord via Onuachu, puis Thorstvedt et Bongonda. Mais les trois Genkois manquent à chaque fois de précision devant les cages de Bodart. Les Rouches auront d’abord laissé passer l’orage avant d’appuyer sur l’accélérateur. Et le Standard aurait d’ailleurs pu ouvrir la marque par l’entremise de Laifis, qui s’est offert la plus grosse occasion de la première mi-temps. Sur un corner, le défenseur saute plus haut que tout le monde. Mais la reprise de la tête du Chypriote est remarquablement sortie par Vandevoordt.

Klauss, à la limite du hors-jeu

Les Liégeois ont démarré la seconde période comme ils l’ont terminé. Bien en place, les Rouches ont été récompensés de leurs efforts avant l’heure de jeu. Côté gauche, Gavory distille un caviar pour Klauss dans le rectangle. L’attaquant brésilien contrôle de la poitrine avant de placer un tir en lucarne. Monsieur Lambrechts a d’abord annulé le but pour un hors-jeu mais la VAR est intervenue et a confirmé ensuite l’ouverture du score.

Genk peut remercier Ito

La réaction locale n’aura pas tardé. Pourtant mené, Genk ne se laisse pas abattre. À peine cinq minutes plus tard, Bongonda trouve Ito d’une magnifique transversale. Le Japonais contrôle et enchaine une frappe croisée qui ne laisse aucune chance à Bodart. Le même Ito, particulièrement en verve ce vendredi soir, doublera même la mise à la 73e.

Changement payant pour Mbaye Leye

Alors que les Genkois pensaient sans doute avoir fait le plus dur, Muleka, rentré au jeu à la 77e, égalise pour le Standard à la 81e à la suite d’un centre de Klauss. La fin de partie est haletante et Amallah trouve même le poteau. Dans le temps additionnel, Bastien tente lui aussi sa chance mais son tir est stoppé par Vandevoort.

Calendrier D1A