Leye: «On ne veut pas être le pire Standard de l’histoire du foot professionnel»

Interdiction de déjà penser à la finale de la Coupe de Belgique au moment d’aller à Genk, vendredi soir, pour le Standard, qui n’a plus de joker en championnat.

Stéphane Lecaillon
Leye: «On ne veut pas être le pire Standard de l’histoire du foot professionnel»
Leye, ce jeudi, en conférence de presse, ne pense qu’à une chose: le championnat. ©BELGA

Si la route vers la finale de la Coupe de Belgique a plutôt été bien menée par le Standard, on le sait, les choses sont différentes en championnat. Les Rouches sont 12es et jouent vendredi à Genk leur dernière carte pour garder un mince espoir de play-off 1 et, même, se relancer pour les play-off 2. Alors l’heure n’est pas à déjà penser à la finale de la Coupe de Belgique de fin avril, qui les verra affronter ces mêmes Limbourgeois, assure-t-on à Sclessin. «Non, le match de vendredi ne sera pas une répétition générale, ce ne sera pas du tout le même match», prévient Mbaye Leye. «Le contexte n’est pas le même, l’ambiance n’est pas la même, vous jouez une finale sur terrain neutre, que vous repérez lors de l’entraînement de la veille. Ce vendredi, nous jouons un dernier espoir pour le Top 4, si c’est encore possible d’y croire. Demain soir, ce sera plus clair, on saura s’il faut changer de fusil d’épaule ou pas. Mais tant que c’est mathématiquement possible, il faut tout tenter pour ce Top 4.»

Calendrier D1A