Sambi Lokonga et la polémique du brassard arc-en-ciel: «Une question de superstition»

Albert Sambi Lokonga portait bien le brassard aux couleurs du drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBTQIA +, lors de Anderlecht-Malines (1-1). Mais celui-ci était en partie caché par le brassard du club. Le capitaine anderlechtois s’est justifié face à la polémique.

F.B.
Sambi Lokonga et la polémique du brassard arc-en-ciel: «Une question de superstition»
©Photo News

Lors de la 29e journée, la Pro League avait demandé à tous les capitaines de porter un brassard aux couleurs de l’arc-en-ciel, symbole de diversité, afin de lutter contre toute forme de discrimination, d’homophobie et de racisme.

Contre Malines, Albert Sambi Lokonga a toutefois passé son brassard habituel d'Anderlecht au-dessus, ce qui a brouillé le message et a fait vertement réagir, du côté de la Pro League: «Nous souhaitons avoir une explication de la part du club. »

Elle est tombée sous la forme d'un communiqué, dans lequel Sambi Lokonga a expliqué: «C'est purement pour une question de superstition, que je voulais porter le brassard du RSCA.»

Il y a deux ans, Paul-José Mpoku et Jordan Botaka avaient obtenu de porter un autre brassard que celui proposé, afin de défendre d’autres causes que les seules causes LGBT.

Calendrier D1A