Standard: ce sera encore sans Amallah à Seraing

Alors qu’il ne jouera pas demain en Coupe de Belgique à Seraing, Sélim Amallah a expliqué cet après-midi son choix de rester au Standard quelques mois encore

Eddy Nulens
Standard: ce sera encore sans Amallah à Seraing
©BELGA

Sélim Amallah accompagnait Mbaye Leye lors de la conférence de presse destinée à préfacer la rencontre du Standard à Seraing. Pourtant, d’emblée, on a appris que le joueur marocain ne disputerait pas le 1/16 de finale de la Coupe de Belgique.

«Voilà quelque temps que je traîne cette douleur au tendon du genou droit, a-t-il expliqué. J'avais déjà mal avant le match contre Charleroi mais je ne voulais pas rater ça. À Ostende, je devais être ménagé mais, vu la tournure des événements, le coach m'a demandé de jouer la seconde mi-temps. Seulement, après ce match, j'ai compris qu'il ne fallait pas que je continue ainsi et c'est pourquoi je n'ai pas joué dimanche à Bruges et que je ferai encore l'impasse sur le match à Seraing.»

Alors que les supputations sur un départ imminent de l’international marocain allaient bon train dès qu’on a vu que son nom ne figurait pas sur la composition des équipes au Jan Breydelstadion, le principal intéressé ricanait.

«Pour moi, tout était clair dans ma tête depuis longtemps, assure-t-il. J'ai donc, comme chaque fois, laissé parler car, dès que j'ai eu discuté avec le nouveau coach lors de sa prise de fonction, ma décision de rester était prise. J'ai encore beaucoup de choses à montrer ici au Standard avant d'envisager de relever un autre challenge. Je suis loin d'avoir atteint le niveau que je me suis fixé et, surtout, je me sens très bien au sein de ce groupe.»

Leye: «S’il coûte 7 millions aujourd’hui, j’espère qu’il en coûtera le double en fin de saison»

Avant lui, lorsqu'il a évoqué ce mercato hivernal, Mbaye Leye a confié qu'il n'avait jamais eu peur de perdre son joueur. « Sélim est le leader technique de notre équipe, a insisté l'entraîneur. Quand il n'est pas là, on le sent. Il y a toujours des équipes qui veulent prendre un joueur talentueux. Il y en avait en juin dernier et en janvier mais il y en aura encore en juin prochain comme pour les autres bons joueurs du noyau. Mais, entre nous, c'était clair. Il est déterminé à tout faire pour remettre le club à son niveau. Et pour lui, ça va lui permettre de montrer ses aptitudes comme il l'avait fait quand il est arrivé de Mouscron. S'il coûte aujourd'hui 7 millions, j'espère qu'en fin de saison il pourra en coûter 14. C'est un peu le deal et tout le monde y trouvera son compte le moment venu.»

Au sujet du match à Seraing, le nouveau coach liégeois insistait: «Je sais que ce sera un match compliqué et je veux qu'on l'aborde comme une rencontre de championnat. Il faudra la même bonne mentalité qu'on affiche depuis la reprise. L'adversaire nous connaît bien et aura envie de montrer sa valeur sur un terrain qui risque d'être compliqué. Il y aura tous les ingrédients pour un vrai match de coupe.»

Le noyau: Bodart, Siquet, Bokadi, Laifis, Pavlovic, Cimirot, Bastien, M.A. Balikwisha, M. Carcela, Lestienne, Klauss, Henkinet, Gillet, Jans, Gavory, Dussenne (?), Raskin (?), Shamir, W. Balikwisha, Sylvestre, J. Carcela, Tapsoba, Muleka, Cop

Absents: Vanheusden, Fai, Amallah (blessés)

Calendrier D1A