Benoît Robert, le plus Canari des Hannutois: «J’ai peur que St-Trond ne soit un nouveau Tubize et perde aussi son âme définitivement»

Inquiet pour l’avenir de St-Trond dont il est toujours le vice-président, le Hannutois reste amoureux de son club.

Anthony Rizzi
Benoît Robert, le plus Canari des Hannutois: «J’ai peur que St-Trond ne soit un nouveau Tubize et perde aussi son âme définitivement»
Il l’avoue lui-même: Benoît Robert est inquiet pour St-Trond. ©Heymans

«Venez chez moi. On sera encore plus à l'aise pour discuter qu'au club.» En bon homme d'affaires qui se respecte, Benoît Robert est direct quand il s'agit de fixer un rendez-vous. Direction donc sa belle propriété de Hannut, nichée à 20 km de son club de cœur. Il y a bien longtemps qu'on le sait: c'est pour St-Trond que le Hannutois de 62 ans vibre depuis toujours.

Calendrier D1A