Un supporter de football condamné pour des messages antisémites

Le tribunal correctionnel d’Anvers a condamné début novembre le supporter d’un club de football pour des messages antisémites publiés sur Facebook avant un match, annonce ce mercredi le centre interfédéral pour l’égalité des chances Unia, qui s’était porté partie civile.

Un supporter de football condamné pour des messages antisémites

L’homme a été condamné pour diffusion d’idées fondées sur la supériorité raciale ou la haine raciale et pour incitation à la haine ou à la violence. La veille d’un match, il avait appelé sur Facebook à entonner «un chant controversé» et des réactions haineuses à l’égard des Juifs avaient été publiées sous son message. Le supporter avait déjà fait l’objet d’un procès-verbal en 2018 pour avoir fait un salut hitlérien lors d’un match.

Il a écopé d’une peine de travaux d’intérêt général de 50 heures.

Unia indique prendre les faits de cette nature très au sérieux: «L’antisémitisme demeure un problème.»

«Il ne peut y avoir de place dans le football pour l’antisémitisme, le racisme ou d’autres manifestations de discrimination», ajoute Patrick Charlier, directeur du centre interfédéral pour l’égalité des chances.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Calendrier D1A