Bruges trop fort pour cet Anderlecht-là (3-0)

Face à Bruges, Anderlecht a résisté pendant 20 minutes. Avant de laisser les champions en titre dicter leur loi. Bruges était trop fort pour cet Anderlecht sans idées. Victoire 3-0 grâce aux buts de Diatta et Vanaken sur pénalty et Vormer.

Thibault DREZE
Bruges trop fort pour cet Anderlecht-là (3-0)
Bruges impérial. ©BELGA

Le début de match est équilibré, Anderlecht a eu l’occasion de surprendre Bruges dès les premières minutes de la rencontre après deux mauvaises passes bien récupérées, notamment par Tau qui a tenté de lancer Nmecha, mais l’attaquant allemand a été trop lent pour se montrer dangereux.

Mais c’est Bruges qui s’est procuré la première grosse occasion à la 8e minute de jeu avec un coup franc botté du côté droit par Vormer. Kossounou est tout près de reprendre, mais il est devancé dans le rectangle de justesse, par Vranjes, qui remet à son gardien Van Crombrugge.

Krepin Diatta a été l’un des grands artisans de la victoire.
Krepin Diatta a été l’un des grands artisans de la victoire. ©Photo News

Dix minutes plus tard, Diatta est bien lancé sur le côté droit centre parfaitement, mais Vanaken n’est pas parvenu à reprendre de manière plus dangereuse.

Anderlecht résiste derrière, à défaut d’exister devant. Nmecha est difficile à atteindre et quand c’est le cas, il est trop bas dans le jeu. Les reconversions sont trop lentes côté Anderlechtois et la ligne offensive est invisible.

Le match a changé de physionomie dans la 2e moitié de cette première mi-temps et le pressing brugeois a définitivement étouffé les Mauves. À la 23e, Anderlecht tentait de repartir de derrière au sol, mais Vranjes a raté sa passe et a donné l’occasion à Vanaken de récupérer. Le milieu, récemment prolongé, lance parfaitement Diatta qui ne tremble pas devant le portier bruxellois. C’est 1-0 et c’est totalement mérité.

Les espoirs s’effondrent dès la mi-temps

 Van Crombrugge, blessé, est sorti à la mi-temps.
Van Crombrugge, blessé, est sorti à la mi-temps. ©BELGA

Du changement au repos, Bakkali a cédé sa place à Amuzu, tandis que Van Crombrugge est également contraint de quitter le jeu sur blessure. L’occasion pour le jeune Wellenreuther de faire ses débuts.

Après une minute de jeu à peine en seconde période, Sambi Lokonga a peiné à contrôler son ballon et dans une tentative de se rattraper, accroche Vormer dans le rectangle. C’est pénalty. Le jeune Wellenreuther n’a pas encore touché la balle, et ne la touchait pas non plus au moment de stopper le pénalty. Bruges mène 2-0. Le break réalisé, les Blauw en Zwart ont contrôlé le reste de la rencontre, se procurant tout de même quelques belles occasions.

Symbole du naufrage anderlechtois, Sambi Lokonga, meilleur homme sur la pelouse côté mauve, est exclu peu après la 70e minute après une deuxième carte jaune.

Anderlecht n’a plus existé jusqu’au coup de sifflet final et Vormer portait le coup de grâce dans les toutes dernières secondes de la partie sur coup-franc.

La vie sans Doku

 Zakaria Bakkali aura du mal à faire oublier Doku.
Zakaria Bakkali aura du mal à faire oublier Doku. ©BELGA

Force est de constater que, même si pas encore acté, le départ de Jérémy Doku à Rennes se fait déjà ressentir. Bakkali a été chargé de le remplacer au coup d'envoi. Son changement à la mi-temps suffit pour comprendre qu'il n'a pas eu un impact suffisant sur le jeu. Amuzu, son substitut, n'a pas non plus été à la hauteur de l'enjeu.

En première période, les hommes de Kompany n’ont pas cadré un seul tir avant l’essai de Verschaeren à la 40e, qui était loin d’inquiéter Mignolet. Le jeune milieu anderlechtois a d’ailleurs été l’élément offensif le plus dangereux côté visiteurs. Sans pour autant faire la différence. Il faut dire que Verschaeren se remet à peine de son absence pour maladie. En effet, le jeune international a contracté le coronavirus et a été écarté des terrains durant une bonne semaine.

Certes, c'était Bruges et la deuxième meilleure défense du championnat en face. Mais l'avenir ne s'annonce pas radieux pour Anderlecht.Un nouveau milieu arrive de West Ham, mais celui-ci ne devrait pas remplacer Doku en termes de style de jeu. Sans sa créativité, Anderlecht s'expose à de grosses difficultés au niveau de son secteur offensif.

Bakkali et Amuzu n’auront sans doute pas la carrure et l’impact de Doku et on voit mal un nouveau joueur s’adapter rapidement et se montrer décisif directement. Il faudra espérer que ce transfert n’aura pas des conséquences sportives et reléguera au rang de souvenir les bonnes phases de jeu observées jusqu’ici.

Calendrier D1A