Charleroi : une tuile et un petit chantier

La blessure de Busi et le doute concernant Willems mettent en évidence un manque de solutions défensives.

Vincent Blouard
Charleroi : une tuile et un petit chantier
Busi, aidé par les kinés pour rejoindre les vestiaires, jeudi. ©BELGA

Il s’est arrêté net et a immédiatement posé la main sur l’arrière de sa cuisse gauche. Les deux kinés ont dû l’épauler pour rejoindre les vestiaires, alors que la deuxième mi-temps face au Lech Poznan n’était vieille que d’une dizaine de minutes, jeudi soir (1-2). Groggy, Maxime Busi (20 ans) grimaçait, triste de devoir renoncer à la course-poursuite collective qu’entamaient ses équipiers pour tenter de forcer leur destin européen.

Calendrier D1A