«Avec Kaveh, on se pousse mutuellement»

Frustré par ces deux premiers matches où il avait été muet, Shamar Nicholson avait ensuite retrouvé le banc à Louvain. Karim Belhocine n’a pourtant pas hésité à relancer le Jamaïcain pour remplacer Mamadou Fall, hier.

V.L.
«Avec Kaveh, on se pousse mutuellement»
Nicholson, compteur débloqué. ©Photo News

Avec deux buts, Nicholson a joliment évacué cette frustration, étant élu homme du match. «Je suis vraiment heureux que ça arrive», souriait-il. Il avait pourtant vécu un match «mouvementé», tantôt à gauche, tantôt en pointe, tantôt en soutien. «Pour moi, ce n’est pas vraiment nouveau, car j’évolue plus ou moins dans ce rôle avec mon équipe nationale. C’est donc une situation que je connais, même si ça demande beaucoup d’énergie. J’ai essayé de me concentrer sur ce que j’avais à faire.»

Calendrier D1A