La Pro League met 135.000 euros à disposition de projets locaux

Pour la cinquième année consécutive, la Pro League a lancé un appel à projets pour les projets locaux des 24 clubs professionnels. Le budget est passé à 135.000 euros, à partager entre les propositions retenues, a communiqué la Pro League jeudi.

 La Pro League met 135.000 euros à disposition de projets locaux

Les projets qui sont proposés par les clubs de Pro League sont présentés un par un devant un jury. Ce dernier évalue les projets sur leur qualité, leur innovation, l’implication du club et l’utilisation des canaux médiatiques. Une note pour la participation aux projets locaux est également incluse dans le résultat global.

Les clubs de football ont chacun leur propre stratégie Football & Community dans laquelle ils mettent l’accent sur leurs propres priorités, comme par exemple une tribune pour malvoyants, des projets avec des jeunes vulnérables ou le football en marchant. Les 135.000 euros sont partagés sur base d’une évaluation de la saison passée et du plan stratégique des clubs. Les clubs avec la meilleure proposition reçoivent la plus grosse part du gâteau.

«En plus d’être un porte-voix important, le football professionnel dispose aussi d’un puissant levier entre ses mains. Il est important que chaque club l’utilise pour changer les choses sur le plan social dans son stade et dans sa ville. Je suis heureux que nos clubs assument cette responsabilité et que nous puissions les aider à le faire», a déclaré Pierre François, le CEO de la Pro League.

En 2018, le budget de soutien aux clubs était de 75.000 euros. En 2019, il est passé à 100.000 euros. Un montant qui a donc encore augmenté pour cette année.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Calendrier D1A