«Je garde ce maillot de Robbie!»

Déjà buteur contre Bruges pour son baptême du feu, Antoine Colassin (18 ans) a remis le couvert, dimanche. Mais, cette fois, sa superbe réalisation a rapporté les trois points aux Mauves.

Xavier Thirion
«Je garde ce maillot de Robbie!»
Sous contrat jusqu’en 2022, Antoine Colassin reste calme. ©Photo News

«Marquer devant ses supporters et quand ce goal est synonyme de victoire, ça fait encore plus plaisir, souriait le Namurois. J’aurais pu concrétiser une ou deux occasions en plus mais, dans l’ensemble, nous avons fait un bon match après la déception du Cercle. On a désormais une semaine pour préparer notre déplacement à Gand qui sera très important, tout comme celui qui suivra à Malines.» Lorsqu’on le voit à l’œuvre, impossible de ne pas se demander pourquoi la pépite de Grand-Leez n’a pas été appelée plus tôt en équipe première. «Je ne sais pas vraiment pourquoi mais j’ai beaucoup appris en U21, c’était une nouvelle position pour moi, note-t-il. Formé comme milieu de terrain, je me sens désormais comme un vrai N.9 . Kompany et Bellamy m’ont énormément appris dans mes déplacements et dans mon jeu dos au but.» Double buteur en trois rencontres, Colassin devra désormais composer avec la concurrence de Dejan Joveljic. « Pour le moment, ce n’est que du plaisir, relativise-t-il. Je peux apprendre aux côtés de Joveljic et de Roofe. Aucun souci avec ça. Ma place dans la hiérarchie? Je ne me pose pas cette question, je joue, tout simplement.» Au point physiquement malgré le coup reçu sur la malléole dimanche dernier, le jeune attaquant mauve ne s’emballe pas. «Je dois encore apprendre à devenir un vrai tueur, à être plus solide dans les duels et à soigner mes appels au premier poteau. Mes modèles sont Agüero et Firmino. Je décroche beaucoup comme le souhaite le coach, mais je veux m’inspirer de différents styles.» Le sien a encore fait mouche. Avec, en prime, le nom de Robbie Rensenbrink dans le dos. «Ce maillot-là, je vais le garder!»