Le Standard s’incline 3-1 face à Courtrai

Le Standard n’a pas réussi la passe de trois ce soir. Après leurs deux victoires arrachées à Malines et contre Ostende, les Rouches se sont inclinés 3-1 face à Courtrai.

Le Standard s’incline 3-1 face à Courtrai
©BELGA

Le match d’ouverture de la 24e journée du championnat de Belgique de football s’est soldé vendredi par le succès de Courtrai sur le Standard (3-1). Julien de Sart (52e, 1-0), Eden Shamir contre son camp (55e, 2-0) et Terem Moffi (70e, 3-1) ont permis aux ‘Kerels’(26 points) de se hisser à la 12e place. Le Standard, qui a réduit le score par Mehdi Carcela (67e, 2-1), reste 4e (41 points).

Dans l’optique de la demi-finale de la Coupe de jeudi contre l’Antwerp, Yves Vanderhaeghe a laissé Ilombe Mboyo, Imoh Ezekiel et Éric Ocansey au repos leur préférant Moffi, Lamy Azouni et Jovan Stojanovic. Arrivé au Standard lors du mercato, Shamir a pris la place de Samuel Bastien, blessé. Michel Preud’homme a opté pour le trio d’attaque Aleksandar Boljevic-Felipe Avenatti-Maxime Lestienne, laissant Mehdi Carcela sur le banc.

Courtrai, la bête noire du Standard

Le Standard éprouve souvent du mal à s’imposer au Stade des Eperons d’or et cela s’est confirmé malgré un déboulé sur le flanc gauche de Lestienne (4e) et un tir sans danger de Shamir (6e). Les ‘Kerels’ont mis le pied sur le ballon et après une intervention décidée de Zinho Vanheusden devant Christophe Lepoint (20e), Arnaud Bodart a annihilé des tentatives de Hervé Kagé et Julien de Sart (22e). Le gardien ‘rouche’a encore sauvé son équipe en sortant la jambe tendue devant De Sart, bien lancé par Moffi (25e). Les visités ont eu un sursaut par Shamir dont le tir a été renvoyé des poings par Adam Jakubec et sur le rebond, la volée de Selim Amallah a été déviée par Tuta (40e).

Les Rouches s’effondrent en deuxième mi-temps

À la reprise, Shamir et Amallah semblaient avoir réveillé le Standard quand sur un dribble manqué de Kagé, le ballon est arrivé à De Sart, qui a ouvert la marque d’un tir de l’extérieur du rectangle (52e, 1-0). Courtrai vivait des minutes folles avec Shamir, qui déviait dans son but un envoi de De Sart (55e, 2-0) et un tir sur la latte du réserviste Faiz Selemani (63e).

Preud’homme a effectué un double changement avec Obbi Oulare et Carcela à la place d’Avenatti et Boljevic (63e). Un bon choix puisque Carcela a relancé les Rouches (67e, 2-1). Mais Courtrai a directement repris deux longueurs d’avance grâce à Moffi (70e, 3-1). Par la suite, les Rouches ont provoqué plusieurs mêlées devant le but courtraisien mais n’ont pu éviter leur première défaite de 2020.

Les cotations du Standa rd par Eddy NULENS

Bodart a seulement retardé l’échéance

Malgré les trois buts encaissés, le jeune gardien du Standard a livré une bonne prestation. Ce n’est pas franchement le cas de ses coéquipiers!

Bodart 6,5. Juste après avoir contré à deux reprises Kage, il sort un arrêt déterminant dans un face à face avec de Sart mais ne peut rien sur son envoi tendu de la 52e ni sur l'auto-but directement après. D'autres arrêts encore avant le but de Moffi.

Vojvoda 5,5. Moins enclin à se porter vers l'avant que la semaine précédente où il avait brillé.

Vanheusden 5. Promu capitaine, il a évolué de façon sobre mais pas vraiment efficace.

Laifis 6. Malgré les buts, il a disputé avec bonheur plusieurs ballons de la tête.

Gavory 5,5. Fidèle à ce qu'on attend de lui et qu'il réalise chaque semaine en arpentant tout son couloir mais... sans efficacité.

Shamir 4,5. En l'absence de Bastien, l'Israélien entamait le match pour sa première sélection. Un bel envoi cadré peu avant le repos. Auto-but malheureux et condition physique en demi-teinte.

Cimirot 6. On l'a un peu senti orphelin de son compère habituel du milieu de terrain.

Boljevic 4,5. Carcela sur le banc, c'était la chance du Monténégrin. Pas sûr qu'il l'ai saisie. Remplacé par Carcela 6 qui réduit assez rapidement la marque

Lestienne 5,5. Il semble avoir bien du mal à retrouver le niveau qui était le sien en 2019. Bon assist pour Carcela. Remplacé par Cop nc

Amallah 6. Disponible mais fidèle à son péché mignon de parfois trop porter le ballon.

Avenatti 5. Après deux titularisations d'Oulare, cette fois, c'était au tour de l'ancien Courtraisien d'obtenir le poste. Ses partenaires semblent avoir bien du mal à jouer avec lui. Remplacé par Oulare nc

Calendrier D1A