Le Standard et son président, Bruno Venanzi, perquisitionnés

Le Standard de Liège et son président sont dans la tourmente. Il est question de fraudes lors de transferts de joueurs.

Le Standard et son président, Bruno Venanzi, perquisitionnés
- ©BELGA

La RTBF annonce que Bruno Venanzi a été perquisitionné chez lui tôt ce mercredi matin. D'après la chaîne publique, celui qui a succédé à Roland Duchâtelet à la présidence du club liégeois en 2015 est suspecté d'irrégularité lors de plusieurs transferts entrants ou sortants et de blanchiment d'argent.

L'affaire serait liée au dossier à charge de l'agent de joueur Christophe Henrotay, interpellé à Monaco en septembre dernier et inculpé pour blanchiment, corruption privée, association de malfaiteurs, faux et usage de faux.

Cette perquisition intervient au lendemain des révélations sur une plainte du club de Saint-Trond qui s’estime floué dans le transfert d’Edmilson Junior et accuse le Standard de fraude.

Le Standard également perquisitionné

Les éléments ne cessent de s’enchaîner ces dernières heures. La RTBF a indiqué que dans la foulée des perquisitions chez Bruno Venanzi, d’autres ont été menées à 9h au Standard de Liège. Une dizaine d’enquêteurs accompagnaient le juge d’instruction Michel Claise et le parquet fédéral.

Calendrier D1A