Être pragmatique avant d’être beau

Solide et solidairedans un schéma relativement défensif, Charleroi peut entrevoir la suite des PO2 avec confiance.

Vincent Blouard

Malgré les tuiles tombées en semaine (Willems, Angella et Diandy blessés, Marinos freiné), Felice Mazzù a conservé son schéma avec trois défenseurs centraux, samedi contre Saint-Trond (2-0). Un 3-5-2 ou 5-3-2 selon l'interprétation et la possession, qui s'est une nouvelle fois avéré payant. «Ce n'était pas un football de grande classe, c'était un football ''à la Charleroi'', mais cela a marché, résumait Gaëtan Hendrickx, l'un des soldats de l'ombre qui s'offre çà et là des projections offensives grâce à son gros volume de course. Je me sens bien parce que je suis plus libre et j'ai l'occasion de participer offensivement. J'aime beaucoup cette position, un peu plus haut que Marco en possession.»

Calendrier D1A