Lamkel Zé (Antwerp) s’en sort avec un match ferme de suspension

La Commission des litiges de l’Union belge de football (URBSFA) a infligé deux matches de suspension, dont un avec sursis, et une amende de 1500 euros à l’ailier de l’Antwerp Didier Lamkel Zé. Celui-ci est sanctionné pour sa carte rouge recçue contre le Standard vendredi dernier.

Lamkel Zé (Antwerp) s’en sort avec un match ferme de suspension

Didier Lamkel Zé a été exclu dans les derniers instants du match contre le Standard (victoire 2-1). Il avait inscrit le but victorieux (2-1) à l’heure de jeu. Dans les arrêts de jeu, il s’est rendu coupable d’un mauvais geste sur Paul-José Mpoku, qui lui a valu un retour anticipé au vestiaire.

Se basant sur le rapport de l’arbitre, le parquet de la fédération avait proposé quatre journées de suspension et une amende de 4 000 euros, proposition rejetée par l’Antwerp. S’il avait accepté la proposition du parquet, le Matricule 1 aurait été privé de son ailier camerounais jusqu’à la fin de la saison, puisqu’il ne reste que quatre journées à disputer en playoffs I.

Mardi, l’Antwerp a demandé l’acquitement pour son joueur, estimant que Mpoku avait induit l’arbitre en erreur.

La Commission des litiges ne s’est pas prononcée sur les intentions de Mpoku, mais estime que les images ne confirment pas le rapport de l’arbitre. «Didier Lamkel Zé pousse Mpoku à l’épaule et pas au visage. Même si l’intensité de la poussée n’est pas exagérée, la réaction de Didier Lamkel Zé n’est pas tolérable. Un footballeur professionnel doit pouvoir se contrôler en toutes circonstances», indique la Commission des litiges.

Didier Lamkel Zé manquera donc le match à Genk vendredi, sauf si l’Antwerp va en appel de cette suspension.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.

Calendrier D1A