Standard: Pocognoli out, un défenseur central gaucher et l’attaquant in?

Le back gauche s’est engagé pour 3,5 ans avec le club allemand. Et côté renforts?Des pistes pourraient aboutir. Il est temps…

Frédéric Bleus
Standard: Pocognoli out, un défenseur central gaucher et l’attaquant in?
BELGIUM SOCCER JPL PLAY-OFF 1 DAY 5 GENK VS STANDARD ©BELGA

Jean-François de Sart donnait une conférence de presse, hier, pour faire le point sur le marché hivernal du Standard. Il y confiait notamment qu' « aucun joueur sur lesquels compte l'entraîneur ne partira dans les prochains jours ». Il fallait manifestement décoder le discours du directeur sportif, puisqu'en début de soirée, Hanovre a officialisé l'arrivée du back gauche liégeois, pour trois ans et demi. Quelques heures avant, de Sart disait encore: «On pourrait avoir besoin de Poco vendredi, vu les suspensions…»

Renvoyé à un rôle de remplaçant depuis qu’il était revenu d’une déchirure à la cuisse, Pocognoli avait du mal à vivre ce renvoi dans l’ombre de Jelle Van Damme. Samedi passé, à Gand, il était toujours sur le banc. Mircea Rednic comptait-il encore sur lui? Le joueur s’est forgé son opinion, et les négociations, entamées depuis quelques jours, se sont accélérées hier après-midi. Absent à l’entraînement, Poco passait la visite médicale en Allemagne avant de parapher son nouveau contrat. À Hanovre, il retrouvera Felipe, qui a quitté la maison rouche l’été passé.

Le montant du transfert n’a pas été cité, mais il pourrait se situer autour du million. Comme depuis le début du mercato, c’est Roland Duchâtelet qui a pris les choses en mains pour boucler ce dossier. Un de plus, et qui ne va pas satisfaire le public liégeois, quelques jours après le départ de Reginal Goreux vers Samara, et alors que les seuls renforts se nomment Reza, Nagai et Ono, dans l’ordre des arrivées.

Mais les choses pourraient bouger dans les prochains jours. D’abord pour le remplacement de Pocognoli. Alessandro Iandoli pourrait ainsi débarquer, pour devenir la doublure de Van Damme. Le joueur d’Ujpest (qui appartient au fils de Roland Duchâtelet) s’était entraîné quelques jours, en fin d’année passée, avec le noyau professionnel. Il n’avait convaincu personne, mais comme il est quasiment gratuit…

Kapetanos n'est pas le premier choix

L’autre dossier chaud du moment se rapporte à l’attaquant, ce fameux numéro 9 réclamé par Mircea Rednic depuis la fin décembre. Si Pantelis Kapetanos, un attaquant grec de Cluj, figure sur les tablettes du club liégeois, il n’est pas le premier choix. L’entraîneur devra-t-il à nouveau composer avec la volonté du président de lui fournir un autre attaquant que celui désiré?

Hier, Jean-François de Sart a pourtant assuré que «l'entraîneur recevra les joueurs qu'il a demandés ». Le temps dira si le technicien roumain est bien sur la même longueur d'ondes que sa direction (voir par ailleurs).

Pour le profil recherché, le directeur sportif dressait le portrait d'un «joueur capable de supporter les duels, qui a de la puissance. Pas nécessairement un pivot ». Plus étonnant, il glissait dans la même phrase: « Le joueur ne doit pas faire absolument 1m90, même si on sait qu'on est en difficulté dans le jeu aérien (offensif).» À moins que le renfort ait un bon timing, la taille pourrait aider pour être décisif dans les airs…

En défense, un arrière central gaucher est toujours une priorité, et le dossier pourrait se décanter dans les prochaines heures. Là aussi, il sera intéressant de voir si Rednic a été suivi par sa direction ou pas… Enfin, le cas du médian offensif reste à trancher: pour Rednic il en faut un, pour la direction c'est moins évident. Alors que la piste Maxim semblait bien lancée, Jean-François de Sart disait hier: «Maxim n'est pas notre priorité.»

Calendrier D1A