Mons: les regrets, encore et toujours

Mons 1 Lokeren 2

Maxime STEVENNE

Assistance: 3 500.

Arbitre: M.Alho-Guerreiro.

Cartes jaunes: Saglik, Leko, Monteyne, Nong, Maric, Overmeire, Le Postollec.

Cartes rouges: Chatelle (46e ), De Bock (81e ).

Buts: Perbet (31e , 1-0), Persoons (44e , 1-1), Gueye (90e , 1-2).

MONS: Berthelin, Debisschop, Van Gijseghem, Lépicier, Monteyne, Le Postollec, Angeli, Chatelle, Jarju, Nong (90e Biatour), Perbet.

LOKEREN: Copa, Galitsios, Maric, Gueye, De Bock, Persoons, Overmeire, Saglik (46e Mokulu), Leko (66e Maric), Patosi (86e Corryn), Harbaoui.

Regrets, déception et frustration étaient sans aucun doute les mots les plus entendus dans les travées du stade Tondreau samedi soir. C’est que les Montois sont passés à côté de la montre en or, eux qui ont raté un penalty à dix minutes du terme avant de voir Gueye offrir trois points pas vraiment mérités à ses couleurs. Comme à l’aller, où Lokeren avait arraché le match nul dans les arrêts de jeu, c’est dans les dernières secondes de la partie que les Dragons ont abandonné une unité qui, même elle, aurait laissé bien des remords…

«Nous sommes très déçus, admettait Enzo Scifo à la conférence de presse. Surtout que l'équipe a proposé un courage énorme. Je vais m'abstenir de parler des faits de match* pour rester concentré sur mon groupe.» Des Montois qui, après un premier quart d'heure délicat, semblaient contrôler la rencontre, n'offrant que très peu de possibilités aux Waeslandiens. Jusqu'à cette fameuse égalisation, tombée juste avant la pause… «C'est d'autant plus rageant que nous offrons véritablement ce but, ce n'était même pas une occasion dangereuse, pestait Scifo, qui semblait agacé par la fâcheuse tendance de son équipe à encaisser en fin de mi-temps (voir ci-contre). C'est un problème collectif. Il y a déjà eu une prise de conscience sur beaucoup de choses mais il nous reste quelques défections à gommer. Et elles nous sont fatales…»

Une fois de plus, c'est au moment où ils auraient pu se hisser dans le top six que les Dragons marquent un coup d'arrêt. Mais là où ils avaient souvent déçu dans ce type de rendez-vous, les Hennuyers ont convaincu, sans toutefois traduire leur bonne volonté au score final. «C'est vraiment dommage car il y a eu une énorme débauche d'énergie, regrettait le coach montois. Mais pour rester là-haut, il nous faut un peu plus. La différence entre les deux équipes ce soir, c'est que notre adversaire ne nous a fait aucun cadeau, contrairement à nous.»

Quoi qu'il en soit, les Dragons n'ont pas le temps de tergiverser puisque le prochain rendez-vous est déjà fixé à mercredi, avec un déplacement très délicat au stade des Éperons d'or, en Coupe de Belgique. «Je m'attends à un match au moins aussi difficile qu'aujourd'hui. Ne restons pas sur la déception de ce soir car ce n'est pas elle qui nous permettra de rectifier le tir», concluait Scifo.

* L’arbitrage de monsieur Alho-Guerreiro était très contesté à l’issue de la rencontre. Au centre des débats: un penalty non-sifflé sur Chatelle, une carte rouge adressée au même joueur à la 46e , ou encore un nombre très élevé de bristols (7 jaunes, 2 rouges) distribués dans un match qui ne paraissait pourtant pas nerveux.

Sur le même sujet